Le 11 octobre 1943, Il y a 80 ans tombait Jean-Claude CAMORS 1er des Cadets de la France Libre mort pour la France

Les états de service du commandant Jean-Claude Camors se résument à une douzaine de lignes
Son activité en tant qu’officier se limite à une dizaine de mois  avant qu’il ne soit abattu par un traître.

Jean-Claude CAMORS

Mais ces dix mois font l’objet de citations élogieuses par les Français, par les Anglais et par les Américains et lui valent une promotion hélas posthume au grade de commandant à 23 ans ainsi que le prestigieux honneur d’être compté au nombre des Compagnons de la Libération.

On peut résumer sa carrière en quelques qualificatifs – patriote – rebelle – déterminé – courageux – entraineur d’hommes et organisateur efficace

Patriote

Fils de médecin major, petit-fils de colonel, élève du prytanée militaire de La Flèche, il s’engage volontairement à la déclaration de guerre alors qu’il était sursitaire.

Rebelle

Fait prisonnier à l’armistice, il s’échappe aussitôt et entre dans la clandestinité

Déterminé

Après une première tentative d’évasion par la Bretagne qui échoue, il réussit une étonnante évasion menée à partir d’un bateau de pêche qu’il abandonne pour gagner à la nage Gibraltar ou il arrive après avoir passé deux heures en mer.

Déterminé aussi à combattre le plus vite possible puisque, une première fois détourné du BCRA par le général de Gaulle, il n’hésite pas à profiter de l’absence de celui-ci pour s’y faire engager en son absence.

Il s’astreint aussi à maîtriser tous les savoir-faire nécessaire à un soldat de l’ombre –des faux-papiers aux techniques de combats en passant par la maîtrise des outils de transmissions et de codification.

Il suit la formation d’officier à l’école des Cadets de la France Libre mais aussi un complément très spécialisé à l’école des espion anglais Hans School.

Courageux

Courageux aussi puisque après avoir eu tant de mal à quitter la France, il va y retourner en mission non pas une fois mais plusieurs en menant l’entreprise colossale de monter un réseau couvrant toute la France, se déplaçant lui-même à travers tout le territoire malgré les menaces d’arrestation par la gestapo.

Organisateur efficace

Organisateur efficace enfin, puisque le réseau mis en place va permettre le sauvetage de plusieurs dizaines d’aviateurs alliés, gagnant ainsi la reconnaissance des Anglais et des Américains, mais aussi permettant de crédibiliser dans l’esprit de ces derniers la réalité et l’utilité de la Résistance des Français et donnant ainsi plus de poids à la légitimité de la France Libre.

Efficace aussi car la qualité de l’organisation et des méthodes du réseau des filières d’évasion ont permis à ce réseau de poursuivre son activité au-delà de la mort de son fondateur.

Entraineur d’hommes

Entraineur d’hommes enfin, ce que laisse entrevoir les quelques témoignages laissés par les survivants du réseau, affichant un calme qui rassurait ceux qu’il entrainait dans ses actions.

S’instruire pour vaincre

On ne peut pas non plus remarquer la quantité de savoir-faire qu’il a acquis avant de se lancer dans ses missions. Outre sa condition physique dont l’évasion marine est une preuve évidente, il avait réussi à s’initier à la fabrication des faux papiers, puis à l’école des cadets aux maniements d’armes diverses et d’explosifs, puis à l’école des Anglais à la maîtrise des postes radios et des dispositifs de codage, sans compter les techniques commandos et le brevet de parachutisme. Enfin les règles de cloisonnement et de sécurité qu’il a appliquées dans la construction des réseaux sont aussi la trace d’une instruction complète et bien maîtrisée.

Etats de service dans la France Libre :

  • Né le 27 octobre 1919 à PAU
  • Rejoint GIBRALTAR le 15 avril 1942 pour servir dans les Forces Françaises Libres
  • Embarqué sur le SS/LLANSTEPAHN CASTLE le 6 mai 1942
  • Débarqué à Glasgow le 15 mai 1942
  • Dirigé sur Londres Patriotic school, puis sur le centre d’accueil le 23 mai 1942
  • Incorporé aux Forces Françaises Libres à Londres le 23 juin 1942 N° Mle 54 773 grade aspirant
  • Affecté à l’école des Cadets de Ribbesford à compter du 6 juillet
  • Affecté à l’Etat-Major Particulier –BCRA-à compter du 19 septembre 1942
  • Promu sous-lieutenant à T/D à compter du 25 décembre 1942 par décret n°656 du 23 décembre 1942
  • En mission en France occupée à compter du 1er février 1943
  • Crée le réseau évasion BORDEAUX-LOUPIAC à compter du 1er mars 1943
  • Tué à Rennes le 11 octobre 1943
  • Croix de la Libération décernée à titre posthume le 4 mai 1944 par le général de Gaulle

Pour en savoir plus vous pouvez lire sa biographie ou sa page sur le site de l’ordre de la Libération

Publié dans Evènement, Non classé | Laisser un commentaire

Mise à jour du fichier des Français Libres

Certains des Cadets élèves ou officiers répertoriés dans l’histoire de l’école n’ont pas eu de fiche créée dans le répertoire des Français libres, faute de documents précis les concernant.

Grâce à l’ouverture des archives, il est maintenant possible d’introduire leur nom, leur histoire et d’autres témoignages dans le fichier des Français libres.

Récemment, ce sont trois Cadets : Paul GUIBERTEAU, Philippe HAUSSMANN (surnom NICOT) , et Raymond ILLOUZ, qui ont pu être ajoutés au fichier des Français libres.

Publié dans Mémoire, Non classé | Laisser un commentaire

En passant par la Lorraine à DOMPAIRE 16-17 sept 2023

Samedi 16 septembre et Dimanche 17 septembre, plusieurs cérémonies se sont déroulées dans les diverses communes qui constituent le théâtre de la bataille de Dompaire.

Ces cérémonies étaient organisées par l’Association pour le souvenir de la bataille de Dompaire, la Fondation de la France Libre et la Fondation du général Leclerc.

L’Association pour le souvenir de la bataille de Dompaire avait souhaité, en cette année du 79ème anniversaire de la bataille, honorer plus particulièrement le souvenir de l’aspirant Jean-Pierre Nouveau issu de la promotion Fezzan-Tunisie de l’école des Cadets de la France libre. En effet, le char « Champagne » de l’aspirant Nouveau a été touché sur la commune de Ville sur Illon lors de la bataille de Dompaire. Il a été conservé sur cette commune dont il est devenu le monument aux morts.

Le samedi 16 été inaugurée une borne de la 2e DB sur la commune de Bocquegney puis une cérémonie s’est tenue sur la commune de Damas et Bettegney.

Le soir, dans la salle culturelle de la communauté de communes de Dompaire, une conférence a évoqué le souvenir de l’aspirant Nouveau (Mme Thivet) et aussi celui de l’École des Cadets de la France Libre (H.Lavoix).

D’autres cérémonies se sont ensuite déroulées à Madonne-et-Lamerey, à Dompaire à Gelvécourt-et-Adompt et à Ville-sur-Illon.

On retiendra qu’en 5 mois de combats, Jean-Pierre NOUVEAU s’est distingué plusieurs fois par des actions particulièrement efficaces et remarquables.

Cette brillante conduite lui vaut plusieurs citations et la remise de la croix de la Libération le 25 décembre 1944, à Erstein, de la main du Général de Gaulle avec la citation :

Croix de la Libération comportant l’attribution de la croix de guerre avec palme
Jeune Officier qui ne cesse depuis 1940 de faire preuve d’un patriotisme ardent.
A quitté la France occupée pour passer en Espagne où il a été contraint de passer huit mois en prison.
A rejoint l’Angleterre où il s’est immédiatement engagé dans les forces françaises libres. Après avoir suivi avec succès le cours des Aspirants, est venu en septembre 43 à la 2ème Division Blindée où  il exerce depuis lors les fonctions de Chef de Peloton de chars de combat. S’y est révélé un combattant remarquable d’un courage exceptionnel.
A donné pendant toute la campagne des preuves de son ardeur au combat tant en Normandie et à Paris que dans les Vosges et en Alsace
.

Et pour en savoir plus sur la bataille de Dompaire et sur le char Champagne vous pouvez visiter le site de l’association pour le souvenir de la bataille de Dompaire

Publié dans Evènement, Mémoire, Non classé | Laisser un commentaire

La lettre de juillet 2023 : les échos du conseil d’administration du 9 juin 2023

Pour mémoire : le 9 juin 1949 était inauguré un banc commémoratif devant la maison 5 de Malvern College en présence de nombreux Cadets.

9 juin 1944 à Malvern

Comme chaque trimestre, le conseil d’administration rend compte de l’avancement de ses travaux et des liens qui se nouent avec de nouveaux partenaires et personnes intéressées par l’histoire des Cadets. Hugues, notre secrétaire général, assure les contacts avec les familles qui s’intéressent à nos actions. Nous bénéficions dans ce cadre relationnel d’appuis précieux pour la consultation d’archives de Cadets, notamment au service historique de la défense.

Parmi les sujets abordés et débattus en conseil, on citera notamment :

  • La préparation du prochain ouvrage de l’amicale
  • L’envoi des diplômes de membres d’honneur
  • Un article du Casoar sur le 2S 42
  • Un livre de François Broche
  • La mise en valeur des cadets à la fondation Charles de Gaulle
  • Les futures rencontres à Scorbé-Clairvaux
  • La célébration en juin 2024 de la fermeture de l’école des Cadets

Le prochain ouvrage

La réalisation d’une première ébauche de l’ouvrage réalisé par Hugues LAVOIX concernant « le ralliement des futurs Cadets à de GAULLE à Londres après leur passage en Espagne ». Le Conseil a évoqué l’idée d’une publication à diffusion élargie nécessitant un travail de mise en forme du document support préparé par Hugues. Cette question nécessitera un débat ouvert en conseil le 15 septembre pour finaliser le projet.

L’envoi des diplômes d’honneur

Les diplômes de membres d’honneur de l’ASCFL attribués à Merryn et Columb HOWELL, anciens propriétaires du Manoir de RIBBESFORD, au Directeur de MALVERN College et au Maire de BEWDLEY, es qualités, pour leur attachement pérenne au souvenir de l’Ecole militaire des Cadets de la France libre, aux élèves et à leur encadrement seront envoyés dans les prochains mois

L’article du Casoar consacré au 2S de 1942

Un article détaillé rédigé par le général Paris évoque dans la revue la célébration du 2S à Londres en 1942. Il détaille l’identité et la carrière des saint-cyriens présents et souligne la participation de Cadets à cette manifestation. L’article sera diffusé à l’ensemble des membres.

Le livre « Ils n’avaient pas vingt ans »

Ils n'avaient pas vingt ans

Ce livre récemment paru de François BROCHE  est  consacré à de jeunes résistants. Le livre consacre un développement à la traversée de la Manche en canoës par les frères LAVOIX et RICHARD et R. LEFEBVRE. La photo de leur réception par CHURCHILL figure en couverture. La présentation du livre par l’auteur est consultable sur le site de la Fondation de la France Libre.

Les Cadets à l’honneur à la fondation Charles de Gaulle

Le Mémorial des Cadets « morts pour la France » édité en 1968 par l’Amicale des Cadets, et dont la publication avait été approuvée par le Général de GAULLE, est désormais mis à l’honneur dans le bureau du Général au 1er étage du 5, rue de Solférino accompagné de photos de Cadets. Un geste symbolique qui renforce encore davantage nos liens avec la Fondation.

Scorbé-Clairvaux

Les futures rencontres à Scorbé-Clairvaux

Le conseil a pris connaissance de l’avancement de futures rencontres : celles des 17 juin et 18 novembre à SCORBE-CLAIRVAUX pour honorer les Cadets en général et Yvon CHOPIN (Promotion 18 juin) en particulier puisqu’il repose dans le cimetière de ce village poitevin et qu’il aurait eu 100 ans cette année.

Juin 1944 : Mission accomplie pour l’Ecole des Cadets

Le conseil a évoqué les manifestations à organiser en juin 2024 pour célébrer le 80ème anniversaire de la Promotion « 18 Juin » et de la fermeture, « mission accomplie » de l’Ecole des Cadets. L’ASCFL se propose de célébrer cet anniversaire à Saint-Cyr Coëtquidan le 3 juin (baptême de la 5ème et dernière promotion) et ou le 15 juin date anniversaire de la fermeture de l’Ecole. Le Président a adressé un courrier au Général commandant l’Académie militaire de Saint-Cyr Coëtquidan (AMSCC) pour faire avaliser ce projet auquel nous souhaitons associer la promotion de l’ESM de Saint-Cyr « Cadets de la France libre ».

Participation aux évènements :

10 mai présence d’Hugues LAVOIX et de Claude JACIR à l’exposition organisée par le Souvenir Français sur la Médaille de la Résistance,
30 mai participation au CA de AFPSAS : le 30 mai s’est tenu le CA de l’association des familles de parachutistes SAS de la France libre (AFPSAS). Cette association est présidée par Claude JACIR qui est à ce titre membre de notre conseil d’administration ; de nombreux Cadets ayant rejoint après l’Ecole le BCRA ou directement les unités SAS. L’AFPSAS constitue comme l’ASCFL une délégation thématique de la Fondation de la France libre
6 juin déjeuner de Pierre MOULIE et Hugues LAVOIX avec H. GAYMARD et JM DEDEYAN, un moyen agréable de renforcer les liens étroits avec la Fondation Charles de Gaulle
8 juin hommage aux morts pour la France en Indochine : Pierre MOULIE a participé à la Mairie du XVIIe  à cet hommage rendu aux 11 Cadets morts pour la France en Indochine de 1945 à 1954.
9 juin CA de l’ASCFL (voir le compte-rendu ci-dessus)
10 juin messe souvenir à Notre-Dame du Liban organisée pour René MARBOT, par sa famille en présence de très nombreux membres et amis des Cadets. Pierre MOULIE a rappelé le parcours de René et son combat pour que l’Amicale puis l’ASCFL entretiennent le souvenir des Cadets de la France libre.
17 juin AG de « Musée de Gaulle, Mémoire pour l’avenir » SCORBE-CLAIRVAUX : notre président était l’invité d’honneur de cette assemblée générale qui réunissait plusieurs dizaines de personnes membres de l’association du Musée. Pierre Moulié a fait une conférence sur « les Cadets de la France libre ». Un timbre postal « premier jour » a été émis à l’occasion du dixième anniversaire du Musée. Ce musée, peu connu des instances parisiennes, mérite une visite par la richesse des souvenirs accumulés par son président Lucien Jugé, membre de l’ASCFL, sur l’histoire du gaullisme de guerre et du gaullisme politique d’après-guerre et de la Vème République.
18 juin Mont-Valérien participation de l’ASCFL aux cérémonies, représentée par Claude JACIR
19 juin hommage à André ZIRNHELD rue BOSIO Paris 16ème et à Saint-Jean de Passy où André ZIRNHELD fut élève. Une convention de partenariat a été signée entre l’établissement scolaire et le 1er RPIMa. (André ZIRNHELD, officier parachutiste SAS de la France libre est l’auteur de la prière dite « prière du Para ». Compagnon de la Libération, il est tué en Egypte le 27 juillet 1942 au cours d’un raid visant à détruire des avions sur un aérodrome allemand.)

A tous, lecteurs de notre lettre trimestrielle, parents et amis des Cadets et de l’encadrement de l’Ecole militaire des Cadets de la France Libre,

Bonnes vacances estivales,

Pierre Moulié

Pour télécharger la lettre (téléchargez)

Publié dans Lettre Trimestrielle, Non classé | Laisser un commentaire

La lettre d’avril 2023 – Travaux en cours et prochaines actions

Un an déjà : la poursuite de nos travaux sur les évasions par l’Espagne

Notre lettre éditoriale d’avril 2022 évoquait un travail à venir sur les «évasions par l’Espagne» au travers des écrits des futurs cadets et de leurs instructeurs ayant rejoint la Grande-Bretagne après avoir traversé les Pyrénées et l’Espagne franquiste. Cet article faisait un premier recensement des évadés par l’Espagne, identifiait les points de passage tant côté Catalogne que façade Atlantique, précisait les époques -après le 18 juin 1940, mais aussi après novembre 1942 et l’invasion de la zone libre par les Allemands, enfin évoquait les conditions mêmes de la traversée alors que certains évadés connaissaient les geôles espagnoles de sinistre mémoire, notamment Miranda la plus connue.

Un an après, le travail entrepris par Hugues Lavoix est en cours de finalisation avec une maquette du futur ouvrage de l’Association consacré à ce sujet. Le livre est en cours de relecture grâce à l’appui de membres bénévoles du conseil d’administration. 

Une première surprise : le nombre de Cadets et de membres de l’encadrement de la future Ecole des Cadets s’avère nettement supérieur au premier recensement ! Les récits des « évadés » sont variés et montrent la diversité des parcours, mais aussi des intentions et des buts poursuivis. Certains ont plus loquaces que d’autres mais tous expriment leur volonté de poursuivre le combat en rejoignant l’Angleterre, quels que soient les sacrifices à consentir pour y parvenir.

Le futur encadrement de l’Ecole n’est pas absent de cette épopée : BOUZOLS, MOULIÉ, PICHON et SOURIAU passeront aussi par l’Espagne, ainsi que Monique et Nicole ROTSCHILD qui rejoindront toutes deux l’Ecole des Cadets.

Notre Association veut donner à ce travail de mémoire une visibilité dépassant les limites habituelles de notre lectorat. Car ces récits complètent et enrichissent les travaux (peu nombreux) des historiens sur ces parcours « initiatiques » des futurs libérateurs de la France. Cette traversée de l’Espagne se présente comme un brevet de courage et de farouche détermination  humaine qui vaut bien tout autre certificat de patriotisme et d’amour de son Pays.

Sur la suggestion du Général Bruno CUCHE, membre de notre conseil d’administration, nous avons pris contact avec « l’Association des écrivains combattants » qui nous a prodigué de judicieux conseils en matière d’édition de l’ouvrage, à partir de ses nombreuses publications.  Nous nous donnons jusqu’à la fin de l’année pour aboutir à l’édition de l’ouvrage.

Fondée en 1919 et reconnue d’utilité publique en 1931, l’Association des écrivains combattants honore la mémoire des écrivains morts pour la France ou tombés au champ d’honneur. Elle réunit des gens de lettres ayant porté ou portant les armes de la France et accueille également des auteurs qui par leurs travaux et leur conduite illustrent les valeurs civiques et patriotiques.

le 17 juin et le 18 novembre 2023 à SCORBÉ-CLAIRVAUX, dans la VIENNE.

Le 17 juin, dans le cadre du 10ème anniversaire de la création du Musée Charles de GAULLE de Scorbé-Clairvaux, se tiendra l’assemblée générale de l’association « Charles de GAULLE, mémoire pour l’avenir ». Une salle du musée est réservée à la France libre dont un espace est consacré aux Cadets  Avec un témoignage du passage au musée de René MARBOT  Notre association est invitée d’honneur de la cérémonie et j’aurai l’occasion de m’exprimer en son nom.

Le 18 novembre, une cérémonie au cimetière de SCORBÉ réunira la famille TABET-CHOPIN pour le centième anniversaire de la naissance d’Yvon CHOPIN (Promotion 18 juin), en présence notamment du Préfet de la Vienne, avec la représentation de l’ASCFL.

Puis aura lieu l’inauguration du parc Générations qui portera le nom de « Parc des Cadets de la France Libre ». Sont déjà inscrits pour cette manifestation : P. MOULIÉ, H. LAVOIX, P. LEMOINE, C. JACIR. Que ceux qui peuvent et souhaitent participer à cette journée se manifestent directement auprès de Hugues LAVOIX ou de moi-même.

Témoignage de reconnaissance à nos amis britanniques « membres d’honneur » de notre association :

Lors du conseil d’administration du 4 novembre dernier, nous avions délibéré sur le thème de la création de « membres d’honneur » de l’Association du souvenir des Cadets de la France libre. Nous avions convenu que l’attribution de cette distinction devait être exceptionnelle et ne devait concerner que des personnes physiques ou morales ayant contribué durablement au souvenir et au renom de l’Ecole militaire des Cadets de la France libre, de ses élèves et des membres de l’encadrement de l’Ecole.

Naturellement il est vite apparu que Malvern College et Ribbesford  devaient constituer la base des premières attributions.

Plaque mémoire – Mairie de Bewdley

Le conseil d’administration a donc proposé de conférer le titre de « membre d’honneur, d’une part et es-qualités, au Directeur de Malvern College et au Maire de la Ville de Bewdley, d’autre part, à titre personnel, à Merryn et Columb Howell, héritiers du Manoir de Ribbesford jusqu’à ces dernières années.

Tous deux ont toujours accueilli avec chaleur et amitié, les nombreux Cadets et leurs familles, mais aussi les nombreuses délégations officielles ou familiales qui se sont rendues à Ribbesford pour honorer le souvenir de l’Ecole des Cadets. L’Assemblée générale de l’ASCFL a avalisé ces choix le 2 décembre 2022.

***

Le major Howell devant la plaque souvenir du manoir de Ribbesford

Un courrier sera prochainement adressé aux récipiendaires pour les informer de notre décision et une remise sur place de ce témoignage de reconnaissance sera organisée en principe avant la fin juin, avec la participation du Président ou de son représentant, de Michel Marbot, en charge des relations avec le Royaume-Uni et si possible de Brigitte Williams, déléguée de la Fondation de la France libre à Londres.

***

Echos du conseil d’administration du 10 mars 2023

Le conseil a fait le point des adhésions en cours pour 2023 et notre trésorier Patrick Lemoine a lancé une campagne de rappel pour les cotisations -en retard- de 2022 et pour l’année en cours (montant annuel : 30 euros). Nous apprécions vos contributions auxquelles il vous est loisible d’adjoindre un don à l’association, à votre libre initiative. Vos cotisations et vos dons constituent les seuls moyens financiers de l’association et vos représentants au Bureau et au conseil d’administration sont totalement bénévoles. Les travaux, actions et publications de l’ASCFL reposent donc sur votre générosité renouvelée chaque année.

Le conseil a enregistré, avec grande satisfaction, l’adhésion de « l’Association Charles de GAULLE, mémoire pour l’avenir » dirigée par Lucien JUGÉ, lui-même adhérent (ayant participé en 2022 au voyage à Ribbesford) ainsi que celle de Hubert RAULT, membre de la convention de la Fondation Charles de GAULLE et organisateur d’un circuit d’excursion historique intitulé « de GAULLE in LONDON ».

Depuis notre dernière lettre trimestrielle, nous avons déploré le 23 janvier le décès de Charles HENRY, de la promotion « Fezzan-Tunisie ». Notre association lui a rendu hommage, notamment au travers d’un communiqué transmis à sa famille, au gouverneur militaire de METZ, le général d’ANDOQUE de SERIEGE (Promotion « Cadets de la France libre »), à l’Association mosellane de l’Ordre national du Mérite dont la présidente Madame LE PENSE nous avait permis de retrouver sa trace en 2021.

Le conseil a pris connaissance d’informations recueillies dans le cadre des travaux actuels sur les « évasions par l’Espagne » : Ainsi Claude de GOURVILLE a confié à l’association un cahier rédigé par son père (Promotion « 18 juin ») retraçant le début de son passage en Espagne ; la dynamique société d’histoire de la Ville d’ELBEUF a publié un article sur le passage en Espagne d’André BERNHEIM (Promotion « 18 juin »). Par ailleurs, le Général Bertrand PARIS, de la Saint-Cyrienne, a transmis des informations sur Boris PINSKY (Promotion Corse et Savoie) qui serait également passé par l’Espagne.

Claude JACIR, membre de notre conseil et présidente de l’Association de Familles de parachutistes SAS de la France libre, a entrepris de valoriser l’action des Cadets qui ont rejoint les parachutistes de la France libre. Un objectif étant de recenser les zones et lieux des combats où se sont illustrés les Cadets parachutistes.  Claude participe aussi à la préparation des commémorations prévues en septembre 2024 à SENNECEY-le-GRAND où eurent lieu en septembre 1944 de très durs combats et où s’illustrèrent notamment les parachutistes SAS face aux troupes allemandes remontant vers le nord.

Nous avons appris que le prochain thème du concours national de la Résistance et de la Déportation (2023-2024) concernerait « La déportation ». Comme les années précédentes, l’ASCFL examinera comment elle pourra s’associer aux travaux préparatoires du concours.

Dates à retenir :

  • 9 juin : prochain conseil d’administration.
  • 17 juin : cérémonie à SCORBÉ-CLAIRVAUX à l’occasion de l’Appel du 18 Juin avec prise de parole de Pierre MOULIÉ, au titre de l’ASCFL.

Publié dans Lettre Trimestrielle | Laisser un commentaire

La lettre éditoriale de Janvier 2023 Bonne année

Bonne année 2023 aux familles et amis des Cadets de la France libre

Chères et chers amis,

Alors que nous entamons notre neuvième année d’existence, dans le prolongement de l’Amicale des Cadets, nous apprécions que notre association ne s’essouffle pas et poursuive son travail de reconnaissance de nos ainés de l’Ecole des Cadets de la France libre et de valorisation des valeurs qu’ils portèrent pendant les années de reconquête de notre Patrie.

Notre assemblée générale 2022 s’est tenue le 2 décembre, date symbolique anniversaire de la bataille d’Austerlitz, journée chère à la grande famille des Saint-Cyriens à laquelle les Cadets ont été intégrés par la loi le 1er mars 1954. Hasard, anticipation ou prémonition, Les Cadets furent invités à Londres les 2 décembre 1942 et 1943 à se joindre à leurs camarades Saint-Cyriens pour célébrer le 2S.

Londres 2S du 2 décembre 1942 les cadets Demorest, Duluat et Taylor étaient invités.

Un riche bilan 2022

La présentation du rapport moral a permis d’évoquer tout ce que l’association a réalisé durant l’année écoulée, malgré le nombre limité de ses adhérents et plus encore des membres disponibles mobilisés pour la faire vivre, au travers de ses publications, de ses actions avec ses partenaires, de ses rendez-vous sur les lieux de mémoire des Cadets. Soyons fiers de ce travail qui permet aujourd’hui de parler « au présent » de ce que nos pères ont vécu et réalisé pour nous permettre de vivre libres aujourd’hui.

Cinq partenariats actifs

Nos partenariats avec la Fondation de la France libre, qui nous reconnait comme l’une de ses délégations, avec la Fondation Charles de Gaulle qui nous héberge depuis notre création, avec l’Ordre de la Libération dont 7 Cadets furent Compagnons, avec la Fondation Maréchal Leclerc de Hauteclocque et la Maison de la 2ème DB , et aussi avec l’association des familles de parachutistes SAS de la France libre, dont de nombreux Cadets se battirent sous les emblèmes de leurs formations, montrent que c’est par le regroupement et l’entraide que notre association peut acquérir de la visibilité et de la reconnaissance. Hervé Gaymard, président de la Fondation Charles de Gaulle, lors de la Convention du 6 décembre 2022, rue de Solférino, exprimait des remerciements chaleureux pour nos contributions à ses actions.

Avec nos partenaires britanniques

Plus que jamais, notre association doit s’ancrer dans ses relations avec ses partenaires britanniques. Le Royaume-Uni est le creuset de notre Histoire. Sans le courage et la solidité du peuple britannique et de ses leaders, où se serait établie l’Ecole militaire des Cadets ? Au-delà des péripéties de l’histoire, de l’avatar du Brexit, n’oublions jamais ce que représenta pour les futurs Cadets l’accueil du peuple britannique. C’est pourquoi, nos déplacements en Grande-Bretagne en 2021 et 2022 pour célébrer le 80ème anniversaire de la création de l’Ecole à Malvern en 1941 et le 80ème anniversaire de l’installation à Ribbesford en 1942, ont-ils été symboliquement majeurs.

Le temps passe et il nous faut trouver de nouvelles motivations et d’occasions pour maintenir le contact. C’est pourquoi notre conseil d’administration réuni le 4 novembre a décidé à l’unanimité de créer la distinction de « membre d’honneur » afin de distinguer tous ceux, personnes physiques ou morales, qui ont contribué, de façon continue, au maintien du souvenir de l’Ecole des Cadets depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Naturellement, ce souvenir s’est largement exprimé sur les deux sites de l’Ecole, à Malvern puis à Ribbesford. C’est donc vers la Grande-Bretagne que nous tournerons nos regards lorsque le conseil d’administration proposera les premiers récipiendaires.

Les travaux à conduire en 2023

Enfin l’assemblée générale du 2 décembre, au-delà de la présentation des actions réalisées en 2022, a pu échanger sur les travaux à conduire en 2023.

Si elle a pu constater l’importance de notre participation, auprès des Fondations, dans l’élaboration, la mise en œuvre et la communication relatives au concours national de la Résistance et de la Déportation (CNRD), elle espère que le thème de cette année amènera une bonne participation au concours des lycéens malgré la moindre importance donnée à l’Histoire dans les épreuves du baccalauréat. Nous poursuivrons naturellement notre participation auprès de nos partenaires pour valoriser ce concours porté par l’Education nationale.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Verneuil_sur_Seine_2022_D_La_plaque.jpg.
Après Lyon et Paris, une rue des Cadets de la France Libre à Verneuil sur Seine

L’inauguration d’une rue des Cadets de la France libre à Verneuil sur Seine en septembre 2022 nous incite à demander aux familles de Cadets, comme l’a fait la famille Arvengas, de se rapprocher des mairies où sont nés et ont vécu leur parent Cadet afin de promouvoir la création d’une rue des Cadets dans leur localité.

De la même façon, nos recherches doivent se cibler sur quelques thèmes, nos moyens humains ne nous permettant pas d’attaquer en même temps tous les projets – une quarantaine- que nous avons recensés. Un recensement des couples franco-britanniques est en cours avec le souci de connaitre le devenir de ces familles où les Cadets ont connu leur future épouse durant leur séjour en Grande-Bretagne. Nous souhaitons aussi recenser les interrogatoires des Cadets menés lors de leur arrivée sur le sol anglais par l’autorité britannique dans le cadre de Patriotic School. Mais aussi préparer un trombinoscope des Cadets résumant leur carrière militaire et civile. Seuls ici peuvent nous aider les familles elles-mêmes qui détiennent surement des archives et documents précieux pour nos recherches. Ce travail pourrait se jumeler avec celui que conduit la Saint-Cyrienne qui rédige des notices biographiques pour ses membres.

Votre participation est essentielle

Sur tous ces sujets, votre participation et votre implication sont essentielles. Votre association qui vous informe régulièrement de l’avancement de ses travaux serait encore plus productive et efficace si vous acceptiez de consacrer, pour le souvenir « vivant » des Cadets, quelques instants à leur vécu et si ainsi vous pouviez orienter nos recherches par l’envoi de documents, souvenirs, archives qui viendraient compléter utilement nos travaux et renforcer notre connaissance collective de la vie civile et militaire des Cadets. Nous sommes convaincus que leur parcours pour rejoindre la France libre, pour se former et se battre contre l’ennemi pour libérer la France a eu un retentissement durable sur leur comportement et leur vécu après la guerre et jusqu’à la fin de leur vie. C’est aussi cela que nous voudrions mettre en évidence dans nos travaux futurs.

Pierre Moulié, président de l’ASCFL

Vous pouvez télécharger cette lettre

Publié dans Accueil, Lettre Trimestrielle | Laisser un commentaire

CNRD 2022-2023 – L’école et la Résistance

L’école des Cadets – L’école de la Résistance de la France Libre

Conçue dès le départ comme une école militaire supérieure destinée à former des officiers, l’école, dès 1941 a entrepris la formation d’officiers capable d’appuyer la résistance puis de participer à la libération

Libération, un idéal qui paraissait encore lointain lorsque la première promotion à choisi ce nom en 1941

Suivie de quatre autres promotions au noms porteur des combats menés pour la libération, Bir-Hakeim, Fezzan-Tunisie, Corse et Savoie et 18 juin, elle a formé 211 officiers

La Directrice pédagogique de la Fondation Charles de Gaulle vient de mettre en place plusieurs fiches pédagogiques à la disposition des professeurs et élèves qui participent au concours de la Résistance :

Les fiches concernent:

L’école a d’abord été implantée à Malvern de février 1941 à Mai 1942

Puis à été transportée dans le manoir de Ribbesford sur la commune de Bewdley

Publié dans Evènement, Mémoire | Laisser un commentaire

Le club des 5 s’agrandit !

Non, il ne s’agit pas de la bibliothèque rose, mais du club des communes ayant associé un de leurs lieux publics au nom des Cadets de la France Libre

C’était d’abord La Ferté Saint-Aubin en 1998 qui inaugurait une Place des Cadets de la France Libre, puis LYON en mars 2001 qui inaugure une rue des Cadets de la France Libre. En juin 2002, PARIS inaugure à son tour une rue des Cadets de la France libre dans une partie du 13ème arrondissement encore en construction, Massy suit en février 2004 avec une allée des Cadets de la France Libre et plus récemment, c’est la commune de Verneuil-sur-Seine en 2022 qui inaugure une rue des Cadets de la France Libre.

La commune de Scorbé-Clairvaux s’est associée à ces cinq pionniers le samedi 18 novembre 20023 en inaugurant, écologie oblige, non pas une voie mais un jardin situé au cœur d’un écoquartier.

Outre le maire et les élus de la commune, assistaient à la cérémonie d’inauguration une délégation de notre association, la fanfare intercommunale et le sénateur de la Vienne, Monsieur Bruno BELIN

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

La lettre éditoriale d’octobre 2022

Une rentrée dense en événements pour notre association

La rentrée 2022 commence pour notre association de façon active par un conseil d’administration et la participation à trois cérémonies :

A Fort-Mahon Plage, le 16 septembre

Commémoration, de la traversée de la Manche par cinq jeunes résistants dont quatre futurs Cadets et un futur engagé des FNFL.

C’est à l’initiative d’un professeur d’histoire du lycée Saint-Pierre d’Abbeville que nous avons eu le plaisir de participer à la cérémonie célébrant le 81e anniversaire de la traversée de la Manche par cinq garçons partis de Fort-Mahon pour rejoindre le Général de Gaulle et la France Libre. Après leur arrivée, les cinq jeunes gens avaient été reçus par le général de Gaulle puis par le premier ministre anglais Sir Winston CHURCHILL.

La cérémonie était organisée avec les élèves ayant choisi l’option « Défense et sécurité globale », venus en uniformes et se déplaçant avec la rigueur militaire et la gravité qui convenait à la solennité de la cérémonie. Ils étaient accompagnés des porte-drapeaux des associations d’anciens combattants de la région. Parmi les invités, le chef de l’établissement, Mme Elin, le sénateur honoraire Mr Bignon, et bien sûr les représentants de la commune de Fort-Mahon.

Notre association, représentée par Pierre Moulié, Hugues Lavoix et Claude Jacir s’est jointe à l’hommage rendu. La Fondation Charles de Gaulle, également associée à la cérémonie était représentée par son directeur Antoine Broussy.

La famille de Pierre Lavoix (le marin), l’un des jeunes résistants, était représentée par ses deux fils (Pierre et Philippe) et par Louis, l’un de ses arrière-petit-fils.

Deux gerbes ont été déposées au pied du monument de granit qui fait mémoire de cette traversée, l’une par les représentants du Lycée, l’autre par notre association et par la famille Lavoix

A Verneuil sur Seine, le 24 septembre

Inauguration d’une « rue des Cadets de la France libre » et hommage à Serge Arvengas :

Nous étions huit à représenter l’ASCFL le samedi 24 septembre pour l’inauguration de la rue des Cadets de la France libre. Initiative lancée par la famille Arvengas , vernolienne depuis 1976 (Thibaud Arvengas y demeure encore). Cette initiative retardée par la période Covid a bien été prise en compte par le Maire  de Verneuil sur Seine, Fabien Aufrechter et son conseil municipal.

Le maire, la nouvelle plaque et la délégation de l’Association du souvenir des Cadets de la France Libre

Une cérémonie à laquelle ont participé de nombreux élus et habitants de Verneuil, conclue par le traditionnel vin d’honneur. Notre délégation ASCFL a été d’autant mieux accueillie par la Commune qu’il nous a été donné de nous exprimer pour présenter l’Ecole militaire des Cadets de la France libre (Hugues Lavoix), puis pour rendre hommage à un Cadet vernolien, Serge Arvengas (Pierre Moulié). La plaque a été découverte par le Maire, entouré de la famille Arvengas (Sylvie, l’épouse de Serge et Gilles et Thibaud ses enfants).  Une exposition avait été réalisée à partir de moyens mis à disposition par notre association (Sébastien Delayre, Hugues Lavoix) pour permettre aux participants de compléter les allocutions prononcées. Une très belle manifestation, malgré l’absence de toute participation (pourtant sollicitée par nos soins) de l’institution militaire et de représentants de la Promotion de Saint-Cyr, « Cadets de la France libre ».

En contrepartie, une chaleureuse curiosité et un grand intérêt de la part des élus et habitants de Verneuil. La rue se situe en plein centre-ville. La plaque d’inauguration a été offerte à l’ASCFL qui se propose de la confier à La Fondation de la France libre pour implantation dans son siège à Paris. Voir en annexe l’hommage à Serge Arvengas

Participants de l’association : P. Moulié, A. Trébucq, H. Lavoix, Cl. Jacir, G. Durand, Sylvie, Gilles-Charles et Thibaud Arvengas

A Bewdley et Ribbesford, les 7 et 8 octobre

Fin des commémorations du 80ème anniversaire de l’Ecole des Cadets de la France libre à Bewdley (Angleterre) installée au Castel de Ribbesford dès mai 1942, après son départ de Malvern.

La commémoration du 80ème anniversaire de  la création de l’Ecole des Cadets s’est tenue à Paris à l’Hôtel des Invalides l’an passé le 13 septembre 2021 et à Malvern College le 17 (notre association était représentée par Michel Marbot, responsable des relations avec le Royaume-Uni, accompagné de Dominique Grieve, ancien Garde des Sceaux ).

Nous avions dû différer notre déplacement à Bewdley et le reporter à cette année, ce qui nous a permis de fêter le 80ème anniversaire de l’installation de l’Ecole des Cadets au manoir de Ribbesford en 1942. Sous la conduite de Michel Marbot et de Patrick Lemoine, tous deux en charge de ce déplacement de Paris à Bewdley, l’ASCFL était représentée les 7 et 8 octobre par Pierre Moulié, président, Marielle Vautrin, Julien Jugé, Patrick Lemoine, Michel Marbot, et Brigitte Williams, cette dernière représentait la Délégation Grande Bretagne de la Fondation de la France Libre, dont Les Cadets constituent une délégation thématique. Nous étions accompagnés par le Lieutenant-Colonel Grégoire Peigné, basé à Gloucester qui encadrait une représentation de l’Académie militaire de Saint-Cyr Coëtquidan avec trois jeunes élèves-officiers dans leur tenue d’apparat.

Nous avons été magnifiquement reçus à l’Hôtel de ville par le Maire  Rod Stanczyszyn et le conseil municipal de Bewdley et ensemble nous avons déposé une gerbe « Cadets » au monument aux morts de la ville. Opportunément, cette gerbe côtoyait celle en mémoire de la Reine Elizabeth II que nous avons associée dans nos pensées comme nous l’avions exprimé à Madame l’Ambassadrice du Royaume-Uni dans le courrier que notre association lui avait adressé à l’occasion de son décès (voir en annexe le courrier et la réponse de l’Ambassadrice).

Le Lord-maire, une délégation de Saint-Cyriens et les représentants de l’ASCFL devant le manoir en cours de réfection

Samedi 8, nous nous sommes rendus au Manoir de Ribbesford pour une émouvante cérémonie du souvenir avec la participation de Merryn et Columb Howell, anciens propriétaires du Manoir et fidèles amis des Cadets. La présence des Saint-cyriens en grand uniforme et casoar rehaussait là aussi le caractère à la fois officiel et chaleureux des dépôts de gerbes. La matinée s’est conclue par la visite de la vitrine consacrée aux Cadets dans le musée de la ville et un dernier repas pris en commun avec tous nos amis britanniques. La veille la Ville nous avait invité pour un diner pris en commun puis à un concert.

Un déplacement que nous avions promis à René Marbot. Une mission accomplie qui clôture le cycle des manifestations du 80ème anniversaire.

Echos du conseil d’administration du 23 septembre 2022

lettre à l’Ambassadrice du Royaume-Uni  en France à l’occasion du décès de la Reine Elizabeth II : le 9 septembre, notre président a adressé un courrier de condoléances à Son excellence Madame Menna Rawlings , ambassadrice du Royaume-Uni en France, à l’occasion du décès de la Reine Elizabeth II. Le président a rappelé les liens particuliers qui unissaient la grande famille des Cadets à la famille royale britannique et en particulier à la princesse Elizabeth qui avait participé courageusement à la défense de son pays lors de la deuxième guerre mondiale. Madame l’Ambassadrice nous a très chaleureusement remerciés.

le concours national de la Résistance et de la déportation

Le thème de cette année est : «L’école et la Résistance. Des jours sombres au lendemain de la Libération (1940-1945)»

L’école des cadets est à tous égards au cœur de ce thème, depuis les jours sombres racontés par les jeunes encore lycéens ou déjà étudiants qui ont vécu l’invasion de la France, les misères de l’exode, les difficultés de l’évasion, les prisons françaises ou espagnoles, pour certains les camps de prisonniers ou les camps d’extermination allemands, puis l’espoir et le travail de formation au métier militaire et enfin les combats, les victoires, mais aussi les deuils ou les blessures jusqu’à la libération.

En collaboration avec Les fondations responsables du concours (Résistance, France Libre et Charles de Gaulle) nous avons fourni des documents qui entrent dans le dossier proposé aux collèges et Lycées. Pa ailleurs nous avons créé une page « CNRD-2022-2023 » sur le site internet cadetfrancelibre.fr. Dans cette page nous proposons plusieurs récits propres à illustrer les parcours des cadets, de l’école à la Libération.

poursuite de la publication par l’association d’ouvrages concernant les Cadets :

Outre l’ouvrage de souvenirs de Charles Henry, Hugues Lavoix a numérisé, avec l’accord de Sylvie Lefranc , l’ouvrage de Pierre Lefranc intitulé « le vent de la liberté ».

Après cela, c’est la numérisation du tome II des ouvrages d’André Casalis, qui va être réalisée. La phase initiale consistant à scanner les pages, exécutée par Patrick Giran est déjà terminée.

Cet ouvrage de 800 pages est consacré aux instructeurs et cadres de l’Ecole des Cadets. Il retrace les parcours de ces hommes venus d’horizons très différents, en évoquant à la fois les parcours d’avant-guerre, les participations à la campagne de France pour ceux qui y ont participé et les circonstances qui ont abouties à leur arrivée à l’école des cadets. Il évoque ensuite longuement le devenir de ces cadres après la fermeture de l’école au travers de trois chapitres : la reconquête, les grands horizons, et le temps de souvenir. Tout ce que vous souhaiteriez savoir, au-delà des destins personnels des Cadets, sur ceux qui les ont formés.

Le conseil d’administration a évoqué deux projets d’ampleur qui ne pourront se réaliser qu’au travers de l’implication de tous (membres, familles, amis et partenaires) :

– d’abord un recensement exhaustif des Cadets pour lesquels nous n’avons aucune information sur leur parcours après l’Ecole ; certains n’étant même pas évoqués par André Casalis dans ses ouvrages, ce qui montre la difficulté de l’exercice,

– ensuite la création d’un annuaire biographique des Cadets, à partir d’une trame commune pour chaque Cadet (avec photo, identité civile et militaire, affectations successives et retour à la vie civile, professions exercées, vie familiale…). Sur ce plan, l’aide des familles et des proches sera décisive et c’est donc eux qu’il nous faut d’abord joindre et convaincre !

Prochaines rencontres et Assemblée générale du 2 décembre 2022 :

Notre association participe, autant que faire se peut, aux conférences organisées régulièrement à Paris par nos partenaires (Ordre de la Libération, Fondation Charles de Gaulle, Fondation de la France Libre). Il vous est loisible d’en prendre connaissance sur leurs sites

Notre prochaine réunion du conseil se tiendra le 4 novembre, 5 rue de Solférino, lieu gaulliste historique par essence ! Ce conseil sera consacré à la préparation de l’Assemblée générale qui se tiendra à cette même adresse le 2 décembre (autre date majeure de notre histoire !). 

Pour télécharger la lettre

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Il y a 81 ans ils traversaient la Manche

A Fort-Mahon, le 16 septembre, une classe du Lycée St-Pierre d’Abbeville est venue rendre hommage au souvenir des 5 garçons âgés de 15 à 19 ans qui avaient entrepris et réussi en 1941 la traversée de la Manche sur de frêles canoës afin de rejoindre l’Angleterre et participer au combat pour la libération de la France au côté du Général de Gaulle et des Anglais

Le Premier Ministre Anglais, Sir Winston Churchill avait tenu à rencontrer ces audacieux et patriotes jeunes gens. Rendant hommage à leur audace, il leur avait déclaré « vous êtes la vraie France » et leur avait offert une coupe de Champagne.

Trois d’entre eux ont combattu dans la 1ère DFL en Italie et en France, un autre a combattu dans la 2ème DB et le dernier a Navigué sur les corvettes des Forces navales Françaises libres.

L’un d’eux, Reynold Lefebvre est mort pour la France dans les combats menés en Alsace.

La cérémonie était patronnée par la Mairie de Fort-Mahon et par notre association.

Lire le récit de la traversée

En Angleterre, les éditions de la France Libre avaient édité un récit illustré en modifiant les noms pour éviter des représailles sur les familles. (lire)

Publié dans évasion, Evènement, Mémoire | Laisser un commentaire