Un message de René Marbot et la lettre d’avril

Mes Amis,

La pandémie que nous traversons est une crise qui met chacun de nous à l’épreuve individuellement comme collectivement.
Ce moment particulier nous éloigne parfois des nôtres, et l’isolement, le cloisonnement de notre quotidien, nous paraissent inhumains.

Le sacrifice que nous faisons aujourd’hui, nous le savons, est essentiel pour vaincre.

J’espère que ce message vous trouvera en bonne santé et n’hésitez pas d’y répondre pour donner de vos nouvelles et celles de vos proches.
Nous vous souhaitons beaucoup de courage pour les semaines à venir et à bientôt pour fêter la victoire.
Prenez soin de vous,

René Marbot

La lettre trimestrielle d’avril 2020 : une lettre bien particulière!

Chers amis,

Cette lettre trimestrielle est bien particulière ! Comme me l’a confié notre Président René MARBOT : « j’aurai tout connu ! », du départ du Liban et de l’arrivée en Angleterre ; de l’Ecole des Cadets aux maquis de France, de la Libération au retour à la vie civile, puis à la volonté de faire vivre l’esprit Cadet jusqu’à ce jour du confinement le 17 mars 2020 ! Et pour combien de temps ? René s’y est involontairement préparé récupérant à son domicile après quelques ennuis de santé sans pouvoir sortir de chez lui. Mais il a la chance d’avoir une famille nombreuse solidaire et unie qui l’assiste dans cette période sans nulle autre pareille.

Souhaitons à tous nos Cadets et amis en vie, notre Président René, André CASALIS, Rémi DREYFUS, Marcel RUFF, Pierre WAHL et aussi Enzo BONOPERA, Bernard PRIG D’ONDL, qu’ils trouvent dans les instants présents le réconfort d’une famille et d’amis fidèles leur permettant d’affronter cette période de « guerre sanitaire ».

A leurs familles, à leurs proches, nous disons qu’ils ont supporté dans leur vie combattante suffisamment d’épreuves pour qu’ils soient bien armés aujourd’hui face à ce conflit de nature nouvelle !

Nous devions tenir le 20 mars un conseil d’administration de notre Association qui a été annulé compte tenu des circonstances. La présente lettre me permet d’en évoquer l’ordre du jour et de vous faire part des orientations que nous devions prendre à cette occasion.

Grace en particulier au Général Bertrand PARIS, de la Saint-Cyrienne, en liaison avec Hugues LAVOIX, nous avons pu faire un travail de mise à jour concernant les survivants de cinq Promotions de Cadets de la France Libre.

Au-delà des noms repris plus haut, nous restons sans aucune nouvelle de Bernard DUPREZ, Marcel GONTHIER, Claude RIGUETTI, Paul ROEDERER et de Mme MINET-FACQ.

Que ceux qui ont des informations les concernant veuillent bien nous les transmettre.

Nous avons appris tardivement le décès de Guy BLANC le 11 mars 2017 à AJACCIO.

Nou s avions l’intention de faire se prononcer le conseil d’administration sur la reconnaissance d’une journée anniversaire du souvenir de l’Ecole des Cadets de la France Libre, idée présentée en Assemblée générale de décembre 2019, avec le souhait de retenir la date du 13 septembre (1941), date à laquelle le Général de GAULLE a remis son fanion à l’Ecole militaire des Cadets de la France Libre à MALVERN.  Avec le souhait de faire chaque année à cette date anniversaire une manifestation du souvenir pour pérenniser le souvenir de l’Ecole et de tous ceux qui y sont passés comme stagiaires ou dans l’encadrement.

Après échanges, nous avons décidé de consacrer le premier anniversaire le 13 septembre 2020 à une manifestation symbolique aux Invalides, au premier étage de la Cour d’Honneur où se trouve apposée la plaque commémorative consacrée à l’Ecole et aux Cadets. Nous souhaitons que cette manifestation soit placée sous le patronage (avec sa présence effective si possible) du Général BURKHARD, chef d’Etat-Major de l’Armée de Terre, ancien de la Promotion de Saint-Cyr « Cadets de la France Libre ». Dans l’avenir, nous envisageons de célébrer cette date anniversaire à MALVERN ou RIBBESFORD, voire à COETQUIDAN, …Nous vous tiendrons informés naturellement de l’avancement de ce projet.

Nous avions prévu également d’évoquer nos relations avec nos nombreux partenaires pour le point de celles-ci et de nos projets propres ou communs.

Le Général Bruno CUCHE qui représente la Fondation Charles de GAULLE au sein de notre conseil d’administration quitte ses présidences de la Fondation Maréchal LECLERC de HAUTECLOCQUE et de la Maison des anciens de la 2ème D.B. De ce fait, perdant son mandat à la Fondation Charles de GAULLE, il perd en même temps son mandat au sein de notre Conseil. Compte tenu du rôle majeur qu’il a joué auprès de nous au sein de l’ASCFL, notre Président lui a exprimé le souhait de son maintien dans notre Conseil d’administration, ce qu’il a accepté spontanément. Nous lui en sommes très reconnaissants.

Nos relations se poursuivent avec nos autres partenaires et nous sommes présents aux nombreuses réunions et conférences qu’ils organisent : Fondation Charles de Gaulle, Fondation de la France Libre (dont nous constituons une délégation), Ordre de la Libération, Association des familles de Parachutistes SAS, Souvenir Français, mais aussi avec des organismes comme le Musée de l’Armée ou l’ECPAD. Ce dernier a vu le départ de son Directeur Christophe JACQUOT, Contrôleur Général des Armées, ancien de la promotion de Saint-Cyr « Cadets de la France Libre » avec lequel nous avions noué des liens d’amitié et de travail en commun, qui seront poursuivi, nous le souhaitons avec son successeur. Notamment en vue de la réalisation d’un film sur les Cadets initié par son prédécesseur.

Nous avons évoqué avec vous la mise en place du comité de l’Histoire prévu par nos Statuts. Cette mise en place est réalisée depuis le 1er janvier avec un panel d’historiens spécialistes de la Deuxième Guerre Mondiale. Des premiers échanges sont engagés à l’initiative de Hugues LAVOIX et de votre serviteur, mais la période actuelle est peu favorable. Nous relancerons l’exercice à l’issue du confinement.

Les relations avec la famille LEEDS, nouveaux propriétaires du Manoir de RIBBESFORD sont actuellement au point mort. Nous avons demandé à Brigitte WILLIAMS, Déléguée de la France Libre à LONDRES de les relancer. Nous avons le sentiment que la rénovation du Manoir et les projets ambitieux des nouveaux propriétaires se heurtent à l’ampleur des travaux dans une construction laissée sans grand entretien depuis la fin de la guerre. Il s’agit là d’un sujet important pour la mémoire des Cadets, l’ASCFL restant très attentive au maintien de ce patrimoine historique.

Hugues LAVOIX poursuit inlassablement son travail d’archivage et de conservation des souvenirs, documents, photographies et films concernant les Cadets. Il a eu la riche idée de créer ce qu’il a appelé « le Photoscope » en répertoriant dans un opuscule nouveau de la collection « bleue » des ouvrages sur les Cadets, des photos de la période de guerre de l’arrivée en Grande Bretagne jusqu’à la fermeture de l’Ecole en juin 1944. Cet ouvrage sera adressé à tous nos membres cotisants.

J’espère que cette lettre met bien en évidence l’importance de nos travaux en dépit de notre faible nombre. Je renouvelle toutefois notre appel à compétences mais aussi et surtout aux souvenirs des Cadets et de leurs familles. Nous sommes toujours en recherche de documents, photographies, souvenirs divers qui pourraient enrichir nos archives et la connaissance des Cadets dont nous sommes porteurs de la mémoire.

En vous souhaitant à tous bonne santé dans cette période exceptionnelle.

Pierre MOULIÉ, vice-président de l’Association du Souvenir des Cadets de la France libre, au nom du Président René MARBOT et du Bureau.

Pour télécharger la lettre

Ce contenu a été publié dans Lettre Trimestrielle, Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Un message de René Marbot et la lettre d’avril

  1. Belle Austin dit :

    Mesdames et Messieurs de La France Libre,
    En ce 18 juin, un énorme remerciement des consécrations de vos vies pour assurer le futur de notre pays tel que nous le connaissons aujourd’hui.
    Les mots sont trop faibles pour refléter la gratitude de tous.
    Inspirée par les mots de Mr René Marbot lors d’une interview avec Midi News « Il n’y a pas que l’intérêt personnel. Il y a un intérêt collectif. », je me suis lancée dans l’activisme international pour rassembler les 7,5 milliards d’entre nous en ligne pour des célébrations conviviales dans l’intérêt du bonheur de cette planète.
    Dans l’espoir de pouvoir vous rencontrer le 13 septembre aux Invalides,
    Bien à vous, Belle Austin

Répondre à adminhl Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.