La formation

Si tous les volontaires veulent combattre l’ennemi, l’enthousiasme n’est pas suffisant pour en faire des combattants efficaces. La France Libre manque d’officiers et le général de Gaulle va créer l’ECOLE DES CADETS DE LA FRANCE LIBRE pour faire de ces volontaires des cadres efficaces.

Au départ, l’impatience

Si tous ceux qui arrivent en Angleterre veulent se battre, seuls peuvent s’engager comme militaires ceux qui ont plus de 18 ans. Même en trafiquant leur âge ou même leurs papiers, les plus jeunes sont vite repérés et rassemblés dans le camp scout de Brymbach

Brimbach, le premier rassemblement

Le camp était situé en pleine région montagneuse du Pays de Galles à environ 14 kilomètres de DENBIGH, la ville la plus proche du comté de Denbighshire (voir carte)
On dispose de plusieurs récits.

Rake Manor, prologue

Les dépendances rustiques d’un cottage du Surrey alliées au froid de l’hiver 41 en font un lieu peu propice à la formation des futurs cadets (récit)

Lors de sa visite à Rake Manor, le 30 décembre 1940, le général de Gaulle annonce la création de « l’Ecole des Cadets de la France Libre ».

Malvern un cadre prestigieux pour la nouvelle Ecole

Le temps de trouver les professeurs et les locaux, c’est le 21 février que les futurs cadets emménagent à Malvern, un site impressionnant. (plus)

Ribbesford, la pépinière

C’est là qu’aura lieu le baptême final de toutes les promotions même si pour la première promotion, l’essentiel de la formation se sera déroulé à Malvern (plus)

Pour en savoir plus sur

  • L’organisation de la formation (voir)
  •  Les uniformes (voir)
  • Les armements (à venir)
  • Les permissions (à venir)
  • Les défilés (à venir)