Les Cadets et la recherche historique

Pour le lancement du Comité de l’Histoire des Cadets de la France Libre.

Avec le temps qui passe, la saga des Cadets n’est plus seulement le souvenir des Cadets encore en vie. Elle devient objet d’études historiques. Avec peut-être moins de chaleur et de vécu intime mais avec plus d’exigences scientifiques, avec le souci aussi de rassembler, au-delà des témoignages accumulés des parcours des Cadets et de leurs instructeurs, tous les documents et archives les concernant en les inscrivant dans un contexte et une perspective historique permettant de leur donner leur juste place dans les combats pour la libération de la France.

Les statuts de notre Association, dans ce cadre, ont prévu dans leur article 6 §4, la création d’un « Comité de l’histoire des Cadets de la France Libre ».

Ce Comité, qui reste à mettre en place, « réunit à l’invitation de l’association et suivant leur accord et leur adhésion, des historiens, écrivains, journalistes et personnalités diverses, qui, par leurs écrits et leurs actions, ont prouvé leur attachement à la mémoire des Cadets ».

« Le Comité contribue au recensement des archives, documents et travaux consacrés aux Cadets et à leur Ecole, à l’exactitude historique des informations diffusées sur l’Ecole et les Cadets ».

Si le Comité de l’histoire n’est pas encore installé, tout le travail préparatoire en amont est en cours d’achèvement. Hugues LAVOIX, notre secrétaire général, a numérisé un très grand nombre de documents et d’archives qui constituent le « fond documentaire » du futur Comité, à côté de la « somme » que constitue le travail de mémoire réalisé par André CASALIS dans ses ouvrages consacrés aux Cadets.

Mais la reconnaissance scientifique viendra largement de travaux universitaires que nous aurons suscités ou auxquels nous aurons apporté notre concours. Il convient ici aussi de les recenser pour ceux qui ont été réalisés avant la création de l’ASCFL en 2014.

Nous avons déjà signalé le récent Mémoire pour le Master en Histoire présenté à l’Ecole doctorale de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris en 2017-2018 par Félix TERRIER ; mémoire dirigé par Guillaume PIKETTY et Manon PIGNOT.

Ce mémoire porte pour titre : « de l’engagement à la mémoire : itinéraire des Cadets de la France Libre ». Il mérite naturellement notre lecture, nos commentaires, voire nos compléments ou nos observations. Non pour remettre en cause tel ou tel aspect du document mais pour prolonger la réflexion historique et les études autour du document. Ce pourrait être d’ailleurs un des premiers travaux du Comité de l’histoire qui pourrait auditionner l’auteur, Félix TERRIER, par ailleurs membre de l’ASCFL.

Au-delà de cet ouvrage, peu de travaux universitaires ont été consacrés en tout ou partie aux Cadets de la France Libre. Dans sa bibliographie, Félix TERRIER cite Jean-François MURACCIOLE (Les Français libres, Tallandier, 2009), Patrick RONGIER (L’Ecole militaire des Cadets de la France Libre, sous la direction de François COCHET, « Expérience combattante : Former les soldats au feu », Riveneuve, Paris,2011), et enfin Guillaume PIKETTY, (« Free French coming out of war », revue européenne d’histoire). C’est bien peu pour nous satisfaire. C’est pourquoi, relancer la recherche sur le rôle des Cadets dans la guerre et sur leur devenir ensuite, doit être l’une de nos premières préoccupations.

Autour de Hugues LAVOIX, et en étroite liaison avec André CASALIS, pourrait déjà se constituer un « noyau dur » de membres de l’ASCFL intéressés par ce projet. L’assemblée générale de décembre 2019 pourrait être l’occasion de lancer le Comité après avoir sollicité les historiens précités, et les Fondations proches qui disposent déjà d’un comité scientifique d’études historiques.

Le comité de l’Histoire constituera à l’évidence un moyen efficace et légitime permettant de pérenniser la « geste » des Cadets.

Pierre MOULIÉ, vice-président de l’ASCFL

 

Dernières nouvelles de l’association :

Le livre « En route pour l’Angleterre » rassemblant des textes de Cadets sur leur évasion vers l’Angleterre a été diffusé aux adhérents. Cette publication a été l’occasion d’une conférence au Cercle National des Armées le 28 janvier, à l’initiative de Michel ANFROL et des Amis de la Fondation Charles de Gaulle, avec sa présentation par René MARBOT, Hugues LAVOIX et Pierre MOULIÉ,

Les mémoires de guerre de Marc SAVIGNY, traduites en français seront prochainement publiées par l’ASCFL. Ainsi que l’ouvrage consacré à « la double évasion de Robert MOULIÉ » commandant la 1ère Compagnie d’élèves-aspirants de l’Ecole des Cadets de la France Libre (promotion du 18 juin »),

Les 2 et 3 février 2019, une délégation de l’association a été accueillie à Saint-Cyr Coëtquidan à l’occasion de la réunion de la Promotion « Cadets de la France Libre,

Le 9 mai 2019, une rencontre est prévue à Londres avec les nouveaux propriétaires du manoir de RIBBESFORD, avec la participation d’un représentant de l’Ambassade de France à Londres,

L’ASCFL est désormais représentée, au sein du conseil d’administration de l’association « la maison de la 2ème DB », par Pierre MOULIÉ.

D’importantes cérémonies auront lieu sur le parcours triomphant de la 2ème DB à l’occasion de son 75ème anniversaire, avec un temps fort à Strasbourg le 17 novembre 2019.

Pour télécharger cette lettre : (lien)

Publié dans Lettre Trimestrielle | Laisser un commentaire

Décès de Guy RIchard l’un des 8 plus jeunes cadets

Guy RICHARD avait traversé la Manche en Canoé en septembre 1941 en compagnie

Guy Richard le 16 mars 2019 reçoit la légion d'Honneur (Photo UNC-AME

Guy Richard le 16 mars 2019 reçoit la légion d’Honneur (Photo UNC-AME)

de son frère Christian RICHARD, des frères Pierre et Jean-Paul LAVOIX et de Reynold LEFEBVRE. Partis de Fort-Mahon (80) ils étaient arrivés à Folkstone après 32 heures en Canoë. (récit). Les cinq jeunes gens avaient ensuite été reçus par Winston CHURCHILL qui avait salué cet exploit en disant « Voilà le visage de la vraie France »

Né en 1926, Guy avait était âgé de 15 ans lors de cette traversée.
Il avait suivi les cours de l’Ecole des Cadets de la France Libre à Malvern puis à Ribbesford puis, il avait participé à la libération au sein de la 1ère DFL, et avait fait les campagnes d’Italie, de France et d’Allemagne.

Après la guerre, il avait ensuite mené une carrière d’enseignant.

Frappé d’un AVC en 1981, il vivait depuis dans une maison de retraite.

Il venait d’être décoré de la Légion d’Honneur le 16 mars 2019. Il est décédé le 2 avril.

Reynold Lefebvre, Jean Paul LAVOIX, Christian et Guy Richard à Ribbesford

Reynold Lefebvre, Jean Paul LAVOIX, Christian et Guy Richard à Ribbesford

Publié dans Evènement, Non classé | Laisser un commentaire

Coetquidan le 2 février 2019

Quelque part à Coëtquidan se forment chaque année de nouveaux officiers
tandis que s’élève au loin la flammASCFL_20190202_Coetquidan_01e de granit des cadets dressée face au monument élevé à la mémoire du Général De Gaulle qui de loin évoque l’épée de France dressée pour sa défense

 

Plusieurs représentants de l’association se sont rendus cette année à Coëtquidan, à l’invitation deASCFL_20190202_Coetquidan_03s officiers de la promotion « Cadets de la France Libre » qui ont rendu hommage à leurs parrains en déposant une gerbe devant le menhir des cadets.

 

 

 

Le discours prononcé par le père système de la promotion a évoqué les 280 élèves de l’école dont sont sortis 211ASCFL_20190202_Coetquidan_02 officiers. 55 de ces officiers et élèves ont payé de leur vie leur engagement dans les combats pour la France (Liste)

 

 

Publié dans Evènement, Lieu | Laisser un commentaire

Meilleurs Voeux pour 2019

Le président René MARBOT
Les membres du conseil d’administration
Les anciens cadets
et tous les adhérents de l’association pour le souvenir des cadets de la France Libre

Vous souhaitent une très heureuse et très joyeuse année 2019

Nouveautés sur le site

  • Récit de jean CLOSSE (son évasion et sa campagne d’Italie)
  • Ajout d’un article sur visite à Coëtquidan du 2 février 2019 et texte memorial des cadets
  • Ajout du récit de l’évasion de Michel LIGAVANT page évadés de Bretagne
  • ajout d’un bouton vert pour enchainer les pages de 1940 à la page des officiers instructeurs
  • Ajout du texte « La leçon de géographie » de Georges TORRES
  • Ajout de la page « bonnes lectures » donnant accès à la bibliographie
  • Retour sur l’article de décembre concernant les 2S de 1942 et 1943: Le document du 2S de 1943 a été ajouté à l’Article et une fonction Zoom permet de lire normalement les photos des documents portant les signatures
  • Parution de la lettre trimestrielle de Janvier 2019Ci joint
  • Page des officiers instructeurs, liens vers les fiches du fichier France Libre et ajout des noms des volontaires féminines

 

Publié dans Lettre Trimestrielle, Non classé | Laisser un commentaire

Noëls de Guerre pour les Cadets

Noël de 1940

En Angleterre, ils ne sont pas très nombreux, une soixantaine environ. Ils sont à Rake Manor et bien mal logés dans d’anciennes écuries

La messe de minuit est célébrée au camp Canadien. C’est quelques jours plus tard, le 30 décembre qu’ils reçoivent la visite de Charles De Gaulle et le plus beau cadeau du monde lorsqu’il leur dira au soir du réveillon:

« Désormais vous êtes l’Ecole militaire des Cadets de la France libre »

Les futurs cadets sont en France, dans l’Empire ou ailleurs. Certains ont déjà goûté des prisons allemandes, vichyssoises ou espagnoles.

Noel 1941

Ils sont déjà plus nombreux et fort bien installés dans les locaux de Malvern. A Noël, ils ont deux jours de quartier libre. La soirée de Noël se tient à la maison N° 5 de Malvern. Chaque cadet reçoit un cadeau.  Certains sont accueillis dans des familles anglaises.

Noël 1942

Les Cadets sont à Ribbesford

Ils sont de nouveau accueillis dans des familles anglaises

Les 15 cadets de la première promotion sont au loin et ceux de la promotion Bir-Hakeim viennent de recevoir leurs galons d’aspirants le 10 décembre lors de la visite du Général De Gaulle. Certains ont été invités au 2S de Londres.

Noël 1943

Il y a foule maintenant avec tous ceux de la future promo « 18 juin » avec près de 160 élèves

Ceux de Bir-Hakeim et ceux de Fezzan-Tunisie sont également partis

L’école comporte déjà plusieurs cadets morts pour la France: Quentin Bourgeois, Roger Colcanap – Jean-Claude Camors et Jean Digo, ce dernier mort par accident durant l’instruction.

Ceux de Corse et Savoie viennent d’être promus le 23 novembre et sont déjà partis.

Noël 1944

L’école est fermée depuis 6 mois … et les cadets sont à la bataille. Ils ont déjà atteint Strasbourg

Publié dans Evènement | Laisser un commentaire

Les premiers 2S des cadets à Londres en 1942 et en 1943

On sait que le deux décembre 1804, Napoléon fut couronné Empereur et que, un an plus tard, le 2 décembre 1805, il gagne la bataille d’AUSTERLITZ
C’est aussi à cette date que tombe le premier officier Saint-Cyrien
Les Saint-Cyriens commémorent cet évènement chaque année, et partout où ils se trouvent, ils ont coutume de célébrer l’évènement à la date du 2S
… un peu mystérieux le S ? C’est que les Saint-Cyriens utilisent pour leur année scolaire les lettres de la bataille.
La rentrée s’effectue en octobre avec le A, puis on trouve U et S pour novembre et décembre et ainsi de suite jusqu’en juillet, août et septembre étant des mois de vacances sont omis du calendrier.

Pour en revenir au premier 2S des cadets, C’est le 2S-137 de Londres de 1942 auquel le cadet Jean-Claude Demorest a été invité et a gardé comme souvenir le carton d’invitation enrichi des signatures des officiers présents. Le Général De Gaulle représentant sa promotion y a mis son paraphe, on y reconnait les noms et paraphes des autres participants
1944_2S_Dolphin_square
(zoom)

Le 2S suivant 2S 138, le Général De Gaulle est à Alger et le 2S comporte moins de généraux prestigieux. Par contre, les promotions Libérations, Fezzan-Tunisie et Corse et Savoie comptent des représentants présents
2S_138_Londres_1943(Zoom)

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Hommage à Charles De Gaulle le 9 novembre à COLOMBEY

Charles De Gaulle est d’abord pour tous les Français-libres et particulièrement les Cadets l’artisan du relèvement de lColombey_181109_IMG_3848ra France après la faillite de la 3ème République.

Chaque année les amis de la Fondation Charles de Gaulle rendent  hommage à sa mémoire à l’occasion de l’anniversaire de sa disparition.

Cette année, une délégation de l’association du souvenir des Cadets de la France Libre s’est jointe à cet hommage en se rendant à Colombey-les-deux-Eglises.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Lettre d’octobre – Les cadets de la France Libre dans les pas de la 2e DB

 

De Gauche à droite Mr Le Neures, Le général Michel (2S) le général Cuche (2S) , René MARBOT,

De Gauche à droite Mr Le Neures, Le général Michel (2S) le général Cuche (2S) , René MARBOT, Mme Lebarbenchon maire de St-Martin de Varreville

Les 8 et 9 septembre 2018, à l’invitation du général Bruno CUCHE, Président de la Fondation Maréchal LECLERC de HAUTECLOCQUE, Président des Anciens de la 2ème D.B., membre du Conseil d’administration de l’ASCFL, une délégation de notre Association conduite par notre Président René MARBOT, avec la participation de Pierre MOULIÉ, vice-président, Hugues LAVOIX, secrétaire général, Basile ARNAULT de La MENARDIERE, petit-fils de Cadet, s’est rendue dans les VOSGES, afin de participer aux cérémonies commémoratives de la «chevauchée » glorieuse qui a conduit la 2ème DB des plages de NORMANDIE en août 1944 à BERCHTESGADEN en Allemagne le 4 mai 1945, en passant par PARIS le 25 août, puis STRASBOURG le 23 novembre 1944.

Localement, l’objectif était de commémorer le souvenir de la bataille de DOMPAIRE menée le 13 septembre 1944 par la 2ème DB (groupement LANGLADE) contre la 112ème Panzer Brigade, bataille qui s’est terminée par la destruction de nombreux chars allemands, grâce à la détermination farouche des « gars de LECLERC » et à un appui aérien américain déterminant, favorisant l’accès aux plaines de l’ALSACE et à STRASBOURG.

La présence de l’ASCFL marquait non seulement la reconnaissance à l’action de la 2ème D.B. dans la libération du territoire national mais voulait aussi rappeler la participation active des anciens de MALVERN et RIBBESFORD aux combats de cette Grande Unité.
En effet, ce sont une cinquantaine d’anciens de l’Ecole des Cadets de la France Libre qui intégrèrent la Deuxième Division Blindée et combattirent en son sein : 44 anciens Cadets, 4 anciens instructeurs de l’Ecole auxquels il convient d’ajouter les auxiliaires féminines Nicole et Monique de ROTHSCHILD.
On consultera avec profit notre site Cadetfrancelibre.fr qui consacre une rubrique spéciale à la 2ème D.B. et donne la liste nominative des officiers issus des Cadets ayant appartenu à la 2ème D.B. (3 de « Libération », 1 de Bir-Hakem, 3 de Fezzan-Tunisie,10 de Corse et Savoie, 16 de 18 Juin).

Le samedi 8 septembre, a été inaugurée à REMONCOURT la 90ème borne qui jalonne le parcours de la 2ème D.B de la NORMANDIE à STRASBOURG ; le dimanche 10 dans la matinée, dépôts de gerbes, discours, moments de recueillement ont eu lieu sur les zones des combats de DOMPAIRE, à DAMAS et BETTEGNEY, BOCQUEGNEY, MADONE et LAMEREY, enfin à VILLE sur ILLON. Ce, en présence des élus de la Nation, du Département des VOSGES, des Communes, des représentants des associations patriotiques, des très nombreux habitants et habitantes de touts âges. Avec une mention toute particulière pour la participation émouvante de jeunes et des enfants des Ecoles avec leurs enseignants, chantant la Marseillaise et le Chant des Partisans. Avec le sentiment que ces combats restent présents dans les mémoires des plus anciens, avec le passage de témoin de leur histoire dans la conscience des jeunes générations.
Nouveau_Char_ChamapgneA VILLE sur ILLON, est conservé et entretenu par une association locale le char CHAMPAGNE, touché pendant la bataille, du Sous-lieutenant Jean-Pierre NOUVEAU, de la Promotion « FEZZAN-TUNISIE ».
A MADONE et LAMEREY, devant le magnifique et imposant monument dédié au général LECLERC et à ses soldats, le Général Bruno CUCHE a rendu un hommage particulièrement élogieux aux Cadets de la France Libre engagés dans la 2ème D.B. que vous trouverez annexé à la présente lettre.

Ces deux journées dans la région d’EPINAL nous inspirent trois réflexions réconfortantes dans le monde d’aujourd’hui :
– La mémoire est toujours présente même si les acteurs de ces moments d’histoire sont de moins en moins nombreux ; les jeunes s’associent à ces manifestations et de nombreuses associations locales font revivre ces instants avec le port d’uniformes et de vêtements d’époque, avec des véhicules anciens de toutes natures (jeep, camions GMC, camions ravitailleurs, ambulances). Ceci s’effectue sans attitudes belliqueuses ou revanchardes mais avec le souci de ne rien oublier !
– L’intergénérationnel lie les participants de tous âges avec la volonté de la transmission de l’histoire et d’un passé commun qui « fait » nation.
– Enfin pour les membres de notre association, ces déplacements, ouverts à tous, nous permettent de mieux nous connaitre et nous apprécier. Ce sont des moments conviviaux et chaleureux qui, au travers du respect porté à nos anciens dont beaucoup nous ont quitté, nous permettent de répondre à notre mission : maintenir vivant le souvenir des Cadets de la France Libre.

Paris, le 1er octobre 2018
Pierre MOULIÉ, vice-président de l’ASCFL

Télécharger la lettre

Publié dans Evènement, Lettre Trimestrielle, Lieu | Laisser un commentaire

On se souvient des Cadets à Saint-Paul de La Réunion

C’est à Saint-Paul de La Réunion, le 13 septembre 2018, lors de l’inauguration du jardin de la Liberté, qu’une plaque à la mémoire des cadets de la France Libre a été apposée sur le côté du Monument rappelant l’appel du 18 juin 1942  (lien reportage)

La_RéunionMonument_18_Juin_réduit
La_Réunion_Plaque_Cadets_réduit
La_Réunion_Plaque_réduit

Si seul Paul Vergès est parti directement de l’île au moment du ralliement de celle-ci à la France Libre, trois autres cadets ont habité régulièrement l’île après la guerre:

Paul Barbier , Jean Giraud-Vinet , Louis Paoli

Pour les circonstances du ralliement de l’île, on pourra lire le court résumé rédigé par Jean Giraud-Vinet et paru en 2012 dans la revue de la Fondation de la France Libre : lien

 

Publié dans Evènement, Lieu | Laisser un commentaire

Commémoration de la bataille de Dompaire

Une délégation de l’Association du souvenir des Cadets de la France libre accompagnait les 8 et 9 septembre 2018 le déplacement de la Fondation du Maréchal LECLERC pour commémorer le souvenir de la bataille de Dompaire menée le 13 septembre 1944 par la deuxième DB contre la 112eme Panzer brigade, bataille qui s’est terminée par la destruction de nombreux chars allemands grâce à la détermination des « gars de Leclerc » et aussi d’un très efficace appuis aérien américain

Samedi 8 septembre :  inauguration d’une borne de la 2e DB à REMONCOURT

Dimanche 9 septembre : Cérémonies à DOMPAIRE, DAMAS, MADONE et LAMEREY  et VILLE sur ILLON

Madonneà Madone et Lamerey, devant le très beau monument au souvenir du Général Leclerc, le général Cuche, président de la Fondation du Maréchal Leclerc a rendu un hommage particulièrement élogieux aux 46 Cadets de la France libre engagés dans la 2eme DB.

 

Articles de presse

RemoncourtMadone et lamerey – Ville sur Illon

Nouveau_Char_ChamapgneOn notera qu’à Ville sur Illon est conservé le char du sous-lieutenant Nouveau (promotion 18 juin), char touché durant la bataille

 

 

 

 

Enfin pour un récit détaillé de la bataille, on peut se reporter aux deux séquences suivantes
début bataillefin bataille

Publié dans action, Evènement | Laisser un commentaire