Les officiers qui ont assuré l’instruction

Si l’école fut une belle réussite, c’est sans doute du aux qualités des élèves qui avaient tous montré de fortes personnalités avant même leur arrivée. Mais la formations de chefs, capable d’entrainer des homme, capables de se sacrifier, mais aussi d’épargner les vies qui leurs sont confiées est due à la qualité de l’encadrement.
Dès le début, le Général De Gaulle avait voulu que l’école se situe de façon indiscutable dans la tradition de Saint-Cyr et les officiers choisis pour encadrer la formations étaient soit des pédagogues reconnus, soit des officiers non seulement sortis du moule saint-cyriens, mais ayant eux aussi fait la preuve de leurs qualités combatives et de leurs volonté de vaincre.

Les Cadres de l'Ecole des Cadets de la France libre en 1943

Au 1er rang: Le Médecin-Lieutenant ROZENZWEIG, le Lieutenant BACONNAIS, L’aspirant LEHRMAN, le Sous-lieutenant TARAVEL, le lieutenant FAURE, le chef d’escadron de CABROL, le chef de bataillon BEAUDOUIN, le capitaine de LAJUDIE, le lieutenant SOURIEAU, le lieutenant MOULIE, le lieutenant PICHON, le R.P. O’HARA

Au 2ème rang: L’adjudant CHADRIN, les auxiliaires féminines, le lieutenant MASSON