Ribbesford

Ribbesford – le cadre Champêtre de la campagne Anglaise

Bewdley

Bewdley son accueil, ses pubs

Bewdley Institute Load Street 1632.

L’accueil des Anglais … et des anglaises

L’arrivée à Ribbesford

C’est le 18 mai 1942 que les cadets arrivent à Ribbesford, un petit manoir sur la propriété duquel sont installés les baraquements en tôles qui vont abriter les 5 promotions des Cadets

Baptême de la première promotion le 28 mai – promotion Libération

C’est un évènement particulièrement important pour les Cadets comme pour le général de Gaulle qui voit se concrétiser la sortie des premiers aspirants formés par l’Ecole.
Dès le lendemain, les nouveaux aspirants vont rejoindre leurs affectations. Si Ribbesford  a été fréquentée par tous les cadets, ceux de la première promotion n’y seront restés que le temps d’y vivre les minutes très impressionnantes du cérémonial de la promotion. A genoux les hommes! Debout les officiers! (Zoom sur la promotion)

La promotion Bir-Hakeim (16 officiers) va suivre en décembre 1942

La promotion a choisi avec fierté le nom de cette première victoire d’une armée Française
On trouvera ci après un texte de l’un des officiers promus qui se souvient avec émotion de la jeunesse de ses camarades dont 7 vont tomber au cours de combats de la Libération (texte) (Zoom sur la promotion)

La promotion « Fezzan Tunisie » (27 officiers) suit en Juin 1943

Son nom est un hommage aux troupes de Leclerc qui ont libéré le Fezzan italien et ont rejoint en Tunisie les troupes Britanniques
C’est l’époque où les Américains ont libéré l’Afrique du Nord, mais où ils contestent la légitimité du général De Gaulle à représenter La France.
Sur les 27 officiers de cette promotion, 9 vont mourir pour libérer la France
(Zoom sur la promotion)

L’occupation de la « zone libre » par les Allemands, la libération de l’Afrique du Nord facilitent de nouvelles évasions et l’arrivée de nombreux jeunes évadés. l’Espagne, sentant le vent tourner libère plus fréquemment les évadés de France.
Les deux promotions suivantes seront sensiblement plus nombreuses

La promotion « Corse et Savoie » (33 officiers) le 12 décembre 1943

Outre les très jeunes évadés, elle assure la promotion au rang d’officier de volontaires ayant déjà participé aux campagnes d’Afrique (Zoom sur la promotion)

La promotion « 18 juin » sort en juin 1944 (120 officiers)

Elle compte des évadés venant de Miranda, des volontaires venus du Liban ou de Madagascar, Les officiers promus participeront massivement à la formation et à l’encadrement des maquis qui accélèreront la victoire alliée et surtout faciliteront la mise en place en France d’un gouvernement français dès la libération par les armées Alliées.
(Zoom sur la promotion)