Les Cadets venus du bout du Monde

Français fils d’expatriés ou de diplomates, parfois dotés d’une double nationalité, mais Français de cœur, ils n’hésitent pas à traverser les mers pour rejoindre l’Angleterre et combattre pour libérer la France. beaucoup d’entre eux vont même y laisser leur vie.

  • D’Angola comme Gaston Viguier
  • Des Antilles comme Louis Lucy de Fossarieu, Joël Nicol, Jean Volny
  • D’Argentine comme Michel Iriart, Patrick Agsteribbe
  • Du Brésil comme Lucien Armengaud
  • D’Egypte comme Jean Berberian, Raymond Cassel, Pierre Cera
  • Des Etats-Unis comme Claude Barrès, Patrick Beaufrère, François Chapman ou François Mariani ou Jean-Jacques Demorest (Récit)
  • D’Haïti comme Henri Heynes
  • Du Liban comme  Claude Albenois, Bernard Blouin, Charles Bosman, Marcel Charles, Yves-Bertrand Cortadellas, Joseph Engels, Pierre Kriegel, Pierre Le Hericy, René Marbot, Maurice Nidelet, Bernard Prigl d’Ondl, Raymond Richert, Jacques Roux, Michel Royer, Jean-Luc Scherdlin
  • du Mexique comme Serge Arvengas, Henry Bernier, André Gérard (récit), Pierre-Henri Lagèze, Marcel Ruff, Jean Servière
  • de Madagascar comme Paul Barbier, Raymond Bartoli, François Berthoumeau, Jacques Bernard, Marc BOYE, Jean Buissière, Brice Darrieux, Marcel et Roger Edme, Jean Eymond, Jean Giraud-Vinet, Marcel Gonthier, Jacques Hannebicque, Michel L’Huillier, Louis Paoli et Jacques Rabec (Récit)
  • De l’ile Maurice comme Jacques Bernard, Yves Cantin
  • Des Nouvelles Hébrides comme Jacques Naturel
  • De la Réunion comme Louis Paoli, Paul Vergès
  • De Syrie comme Jean Kling, Jean Premel, Fernand Triolet
  • De Turquie comme Jean Wagner

S’ils n’ont pas à passer par l’Espagne, ils doivent souvent combattre des réticences diplomatiques et affronter une traversée en mer au péril des U-Bootes