Noël 1941 dans une prison de Barcelone

NOËL 1941

Ce fut un réveillon étrange
Que celui de 41
Du pain, du rancho, une orange
En composaient tout le festin.

Loin de tous ceux que mon coeur aime
Entre les murs d’une prison,
J’ai cependant vécu le thème
De la plus belle des chansons.

Sur mon pain j’ai mis l’Espérance
Et mon pain prit soudainement
L’aspect du beau pain blanc de France
Qui fut le nôtre si longtemps.

Dans mon rancho j’ai mis la Gloire
Qui sera la nôtre bientôt
Et c’est le goût de la Victoire
Que mon rancho prit aussitôt.

De ma simple et modeste orange
J’ai distillé le jus grisant
De la Liberté sans mélange
Qui nous appelle et nous attend.

Ce fut un r é v e i l l o n étrange
Que celui de 41
Du pain, du rancho, une orange
En composaient tout le festin.

Pierre DAC
Carcel Modelo
Barcelona Noël 1941

Il s’agit d’un sonnet écrit par Pierre DAC à Barcelone
Il était classé dans la cantine de Claude CAMORS, laissée en Angleterre et retransmise à sa famille

Ce contenu a été publié dans évasion. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.