La Lettre d’avril 2017 – A la rencontre des promotions de Saint-CYR

L’association à Saint-Cyr et à Saint-Marcel

Les 30 et 31 mars 2017, l’Association du souvenir des Cadets de la France libre » s’est rendue à Saint-Cyr Coëtquidan, à la rencontre de l’histoire des Cadets et de l’Ecole qui forme les promotions de Saint-Cyriens auxquelles appartient la promotion « Cadets de la France Libre » (1985-1988). Elle a aussi visité le Musée de la Résistance bretonne à Saint-Marcel. Saint-Marcel où combattirent plusieurs Cadets et où l’un d’eux, François MARIANI, périt dans les combats le 21 juin 1944, pour la libération de la France.

Le souvenir des Cadets de la France Libre bien présent à Coëtquidan

Les cinq promotions de Cadets de la France Libre font officiellement partie, depuis 1954, des promotions de l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr, avec le numéro 129.

ASCFL_Coetquidan_Menhir
Le site de Coëtquidan en porte largement la trace, notamment au travers de l’avenue des Cadets de la France Libre qui fait face à la Cour RIVOLI, au Menhir érigé en l’honneur des Cadets morts au champ d’honneur, mais aussi grâce aux nombreux témoignages de leurs faits d’armes dans le Musée du Souvenir.

Des liens renforcés avec la promotion « Cadets de la France Libre »

L’ASCFL a été reçue par le Général BLACHON, commandant les Ecoles, et a été accompagnée pendant son séjour par le Colonel MINJOULAT-REY, Directeur des Etudes, lui-même ancien de la Promotion n°172, baptisée « Cadets de la France Libre »

Cette rencontre a ainsi renforcé les liens déjà tissés avec le Général Pierre GILLET, père Système de la Promotion, auquel nous avons fait part de notre volonté de coopération en reconnaissant à la Promotion le devoir de mettre en valeur le parcours militaire et les faits d’armes des Cadets, l’Association entretenant pour sa part le souvenir des Cadets dans toutes leurs dimensions : parcours personnel, familial, militaire et professionnel ; recueil d’archives et documents les concernant, avec la mise en place au sein de l’association d’un comité de l’histoire des Cadets …

L’ASCFL a accueilli dans son conseil d’administration le représentant de la Promotion en la personne du Colonel Eric CARREY ; choix symbolique à plus d’un titre. Comme de nombreux Cadets, certes dans un contexte naturellement différent, Eric arrive très tôt en Angleterre. Il y poursuit ses études et reste durablement marqué par cette empreinte anglo-saxonne. Comme ses aînés, il est rapidement confronté aux actions de guerre et aux conflits en Irak, en Bosnie, au Kosovo et au Liban. Il retrouve comme beaucoup d’entre eux, la condition civile après ce parcours militaire intense. C’est le parcours de la majorité des Cadets. Ils seront finalement près d’un quart seulement à poursuivre une carrière militaire complète.

Tous ces liens entre les Cadets, leurs instructeurs, et tous ceux qui s’intéressent à leur engagement dès 1940 pour libérer leur Patrie, alors que, pour la plupart, ils avaient moins de vingt ans, et d’autre part, les anciens de la promotion « Cadets de la France libre », doivent être renforcés et pérennisés.

Quant à la Promotion « Cadets de la France libre », nul doute qu’elle nous accompagnera dans nos actions en reprenant son chant, évoquant les Cadets :

« Pour reconquérir notre terre que l’ennemi a occupée
« Accourant du pays qui souffre, riches de leur Honneur blessé
« A la France éprouvée, qu’on voulut leur ravir
« Ils vouent leur foi, leurs espoirs, leur avenir

« Sur l’autel de leur sacrifice, à nous Cyrards ils ont légué
« Brûlé par le feu de l’épreuve l’insigne éclat de leur fierté
« Fais qu’en ce jour béni, nos coeurs fervents, mon Dieu
« Unis par les liens du sang, s’engagent en preux.

René MARBOT – Pierre MOULIE – Hugues LAVOIX

Téléchargez la lettre

Chaque trimestre, une lettre nouvelle pour suivre nos activités

Retrouvez les lettres précédentes:

Ce contenu a été publié dans Accueil, Evènement, Lettre Trimestrielle. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.