Lettre trimestrielle de Juillet – Nouvelles de l’association

Un point d’étape sur la vie de l’Association depuis l’assemblée générale du 8 décembre 2017

 

Le conseil d’administration de l’ASCFL s’est réuni le jeudi 21 juin, ce qui lui a permis de faire le point des activités et projets de l’association depuis la tenue de notre dernière assemblée générale.

Il s’est réjoui à nouveau de la rénovation du banc de MALVERN dont le financement a été complété par des dons de membres et d’amis des Cadets. L’ASCFL est prête à renouveler ce type d’opération pour la sauvegarde du patrimoine lié au souvenir des Cadets. Nous vous confirmons par ailleurs la vente du Manoir de RIBBESFORD par la famille HOWELL. Nous sommes naturellement attentifs au devenir de cette propriété et agissons pour que la mémoire de l’Ecole des Cadets soit protégée sur le site. Nous allons prendre contact avec les nouveaux propriétaires, MM. Samuel et Russel LEEDS.

Le 8 juin, Félix TERRIER a soutenu à l’Ecole doctorale de l’Institut d’Etudes politiques de PARIS son mémoire présenté pour le master d’histoire sur le thème :« De l’engagement à la mémoire, itinéraire des Cadets de la France Libre », sous la direction des Professeurs Guillaume PIKETTY et Manon PIGNOT. L’ASCFL était représentée à cette soutenance par René et Annick MARBOT, Pierre MOULIÉ, Hugues LAVOIX et Sébastien DELAYRE. Ce mémoire qui a recueilli les félicitations du jury a permis de mettre le projecteur sur la saga des Cadets au travers d’un véritable travail universitaire qui a conduit l’auteur à recueillir des témoignages de Cadets (André CASALIS et René MARBOT) et à s’appuyer sur les conseils d’Hugues LAVOIX pour la consultation des sources.

Ce travail universitaire montre le regain des chercheurs en histoire pour ce qui concerne la Deuxième Guerre Mondiale et le parcours des jeunes qui ont rejoint de GAULLE dès juin 1940. Nul doute que les actions de notre association participent de cet intérêt renouvelé sur les motivations, l’engagement et l’itinéraire des Cadets de la France Libre.

Afin de rappeler et stimuler la mémoire de l’histoire des Cadets, l’Association utilise toute occasion pour évoquer leurs parcours. Dans ce cadre, le club Rotary Paris Nord a accueilli le 22 mai René MARBOT et Pierre MOULIÉ dans les salons KYRIAD de la gare de l’EST pour une conférence sur l’Ecole des Cadets et sur le parcours personnel de René MARBOT. Cette conférence a suscité de nombreuses questions permettant de mettre en évidence les motivations et les valeurs animant ces jeunes Français.

De son côté, Hugues LAVOIX qui enregistre, et sauvegarde ainsi, tous les écrits, documents, supports photographiques et souvenirs des Cadets, a réuni dans un opuscule intitulé En route pour l’ANGLETERRE des récits d’évasion établis par certains d’entre eux ; Ce document qui devrait être prochainement disponible doit constituer le premier tome d’une série qui reste à définir et constituer. Hugues a également participé le 18 juin à une rencontre à Eastbourne dans le cadre du jumelage de cette cité britannique avec Fort-Mahon.

Parallèlement, l’ASCFL poursuit et développe ses contacts avec ses principaux partenaires : La Fondation Charles de GAULLE qui l’a associé à sa réception annuelle aux Invalides le 13 juin, en présence d’Edouard PHILIPPE, Premier Ministre ; la Fondation de la France Libre avec laquelle nous préparons une convention aux termes de laquelle les « Cadets de la France Libre » seraient reconnus comme « délégation thématique » de la Fondation. Avec la Fondation LECLERC de HAUTECLOQUE, qui a participé aux dons pour le banc de MALVERN, nous entretenons des relations suivies en particulier au travers d’un groupe de travail informel réunissant les Fondations, les associations des anciens de la 2ème DB, de la 1ère DFL et l’ASCFL. L’objectif étant de mutualiser chaque fois que possible nos projets et actions.

Nous avons engagé de nouvelles relations avec le Musée de l’Armée en rencontrant son directeur, le Général d’ANDOQUE de SERIEGE (Promotion « Cadets de la France Libre ») et avec l’Etablissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense (ECPAD) dont le directeur, le Contrôleur Général Christophe JACQUOT, est également issu de la Promotion « Cadets de la France Libre ». Cette proximité nous permet d’envisager des contacts fructueux pour la préservation des archives et objets concernant les Cadets mais aussi pour la participation à des expositions concernant La France Combattante.

Notre association recherche à élargir chaque fois que possible ses échanges avec les associations poursuivant des buts identiques aux nôtres. Nous sommes ainsi attentifs aux travaux et projets de l’AFPSAS (Association des familles de parachutistes SAS), mais son implantation territoriale en Bretagne rend difficile toute action commune ou coordonnée. Nous avons également participé le 26 janvier 2018, à l’Ecole militaire, au colloque annuel de la Fédération nationale Libre Résistance, qui réunit les familles et amis des agents français du SOE britannique.

L’ASCFL avait manifesté le souhait de proposer des noms de Cadets et instructeurs des Cadets pour les Promotions à venir de Saint-Cyr et de l’EMIA, dans le prolongement des noms des promotions passées. Ce travail est engagé et deux noms ont été retenus par le conseil d’administration. Les dossiers correspondants seront présentés en octobre.

Si nous sommes une « petite association » par le nombre d’adhérents et les moyens financiers, nous disposons d’une véritable force de frappe contenue dans la dynamique impulsée par son Président, René MARBOT, son Bureau et les membres du conseil d’administration. Mais le travail et la disponibilité sont lourds pour cette équipe restreinte. Nous renouvelons notre appel pour que nos membres incitent les familles, amis et connaissances à nous rejoindre pour faire nombre certes, mais surtout pour assurer le relais de ceux qui se sont dévoués pour l’Amicale des Cadets jusqu’en 2000 et pour notre association depuis 2014.

Le temps passe et nos Anciens nous quittent. Nous avons appris depuis l’AG 2017 le décès de Monique de ROTHSCHILD survenu le 18 janvier et celui de deux Cadets, Harry KASSEL (Corse et Savoie) le 25 février et André de GANAY (18 Juin) le 10 juin.

Nous souhaitons conserver le contact avec ceux qui ne peuvent plus se déplacer et venir à notre rencontre. Nous pensons à eux et les assurons de notre fidèle affection.

 

Pierre MOULIÉ, vice-président de l’ASCFL

Vous pouvez télécharger cette lettre (lien)

Ce contenu a été publié dans Accueil, Lettre Trimestrielle. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.