Lettre d’octobre – Les cadets de la France Libre dans les pas de la 2e DB

 

De Gauche à droite Mr Le Neures, Le général Michel (2S) le général Cuche (2S) , René MARBOT,

De Gauche à droite Mr Le Neures, Le général Michel (2S) le général Cuche (2S) , René MARBOT, Mme Lebarbenchon maire de St-Martin de Varreville

Les 8 et 9 septembre 2018, à l’invitation du général Bruno CUCHE, Président de la Fondation Maréchal LECLERC de HAUTECLOCQUE, Président des Anciens de la 2ème D.B., membre du Conseil d’administration de l’ASCFL, une délégation de notre Association conduite par notre Président René MARBOT, avec la participation de Pierre MOULIÉ, vice-président, Hugues LAVOIX, secrétaire général, Basile ARNAULT de La MENARDIERE, petit-fils de Cadet, s’est rendue dans les VOSGES, afin de participer aux cérémonies commémoratives de la «chevauchée » glorieuse qui a conduit la 2ème DB des plages de NORMANDIE en août 1944 à BERCHTESGADEN en Allemagne le 4 mai 1945, en passant par PARIS le 25 août, puis STRASBOURG le 23 novembre 1944.

Localement, l’objectif était de commémorer le souvenir de la bataille de DOMPAIRE menée le 13 septembre 1944 par la 2ème DB (groupement LANGLADE) contre la 112ème Panzer Brigade, bataille qui s’est terminée par la destruction de nombreux chars allemands, grâce à la détermination farouche des « gars de LECLERC » et à un appui aérien américain déterminant, favorisant l’accès aux plaines de l’ALSACE et à STRASBOURG.

La présence de l’ASCFL marquait non seulement la reconnaissance à l’action de la 2ème D.B. dans la libération du territoire national mais voulait aussi rappeler la participation active des anciens de MALVERN et RIBBESFORD aux combats de cette Grande Unité.
En effet, ce sont une cinquantaine d’anciens de l’Ecole des Cadets de la France Libre qui intégrèrent la Deuxième Division Blindée et combattirent en son sein : 44 anciens Cadets, 4 anciens instructeurs de l’Ecole auxquels il convient d’ajouter les auxiliaires féminines Nicole et Monique de ROTHSCHILD.
On consultera avec profit notre site Cadetfrancelibre.fr qui consacre une rubrique spéciale à la 2ème D.B. et donne la liste nominative des officiers issus des Cadets ayant appartenu à la 2ème D.B. (3 de « Libération », 1 de Bir-Hakem, 3 de Fezzan-Tunisie,10 de Corse et Savoie, 16 de 18 Juin).

Le samedi 8 septembre, a été inaugurée à REMONCOURT la 90ème borne qui jalonne le parcours de la 2ème D.B de la NORMANDIE à STRASBOURG ; le dimanche 10 dans la matinée, dépôts de gerbes, discours, moments de recueillement ont eu lieu sur les zones des combats de DOMPAIRE, à DAMAS et BETTEGNEY, BOCQUEGNEY, MADONE et LAMEREY, enfin à VILLE sur ILLON. Ce, en présence des élus de la Nation, du Département des VOSGES, des Communes, des représentants des associations patriotiques, des très nombreux habitants et habitantes de touts âges. Avec une mention toute particulière pour la participation émouvante de jeunes et des enfants des Ecoles avec leurs enseignants, chantant la Marseillaise et le Chant des Partisans. Avec le sentiment que ces combats restent présents dans les mémoires des plus anciens, avec le passage de témoin de leur histoire dans la conscience des jeunes générations.
Nouveau_Char_ChamapgneA VILLE sur ILLON, est conservé et entretenu par une association locale le char CHAMPAGNE, touché pendant la bataille, du Sous-lieutenant Jean-Pierre NOUVEAU, de la Promotion « FEZZAN-TUNISIE ».
A MADONE et LAMEREY, devant le magnifique et imposant monument dédié au général LECLERC et à ses soldats, le Général Bruno CUCHE a rendu un hommage particulièrement élogieux aux Cadets de la France Libre engagés dans la 2ème D.B. que vous trouverez annexé à la présente lettre.

Ces deux journées dans la région d’EPINAL nous inspirent trois réflexions réconfortantes dans le monde d’aujourd’hui :
– La mémoire est toujours présente même si les acteurs de ces moments d’histoire sont de moins en moins nombreux ; les jeunes s’associent à ces manifestations et de nombreuses associations locales font revivre ces instants avec le port d’uniformes et de vêtements d’époque, avec des véhicules anciens de toutes natures (jeep, camions GMC, camions ravitailleurs, ambulances). Ceci s’effectue sans attitudes belliqueuses ou revanchardes mais avec le souci de ne rien oublier !
– L’intergénérationnel lie les participants de tous âges avec la volonté de la transmission de l’histoire et d’un passé commun qui « fait » nation.
– Enfin pour les membres de notre association, ces déplacements, ouverts à tous, nous permettent de mieux nous connaitre et nous apprécier. Ce sont des moments conviviaux et chaleureux qui, au travers du respect porté à nos anciens dont beaucoup nous ont quitté, nous permettent de répondre à notre mission : maintenir vivant le souvenir des Cadets de la France Libre.

Paris, le 1er octobre 2018
Pierre MOULIÉ, vice-président de l’ASCFL

Télécharger la lettre

Ce contenu a été publié dans Evènement, Lettre Trimestrielle, Lieu. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.