il y a 75 ans, le 23 novembre 1944, Strasbourg était libérée

C’est le 23 novembre que la 2DB entre dans Strasbourg, dix semaines après la jonction avec la première armée, 3 mois après la libération de Paris

Dix semaines durant lesquelles la logistique américaine a du se réorganiser pour pouvoir soutenir les armées toujours plus éloignées des ports. Dix semaines de combats dans la région des Vosges et dans l’Alsace. Durant ces dix semaines, les cadets vont participer activement, dans les combats des maquis, dans la deuxième DB, dans la première armée ou dans les missions de reconnaissances au sein des divisions U.S

7 cadets vont tomber au cours des combats de cette période. Il en tombera encore deux autres en Alsace durant l’année 1944

Les premiers à tomber sont Antoine Mayer et François Chapman qui tombent respectivement dans le Jura le 16/9/1944 et dans les Vosges le 23/9/44. Tous deux étaient affectés au BCRA et encadraient des maquisards.

Trois autres vont tomber en octobre. D’abord Jean MARX qui après avoir dirigé les combats des maquisards avait rejoint la première armée. Il tombe le 11 octobre 1944 dans les Vosges. Ce sont ensuite Brice DARIEUX et Georges TORRES qui tombent le 18 octobre et le 20 octobre. Tous les deux étaient engagés dans la 2DB.

Le mois de novembre verra encore tomber René Hainaut et Gustave Lespagnol (2DB) les 21 et 23 novembre.

Suivront Guy DIGO (1ère armée) le 28 novembre et François Weyl le 11 décembre. Ce dernier combattait au sein de la 79e Division d’Infanterie américaine.

Né en 1925, Guy Digo avait 19 ans, les autres avaient 20 ans ou 21 ans !
Tous étaient volontaires pour libérer la France !

Cette année, la Ville de Strasbourg a célébré cette libération le 16 et le 17 novembre. Une délégation de l’association du Souvenir des Cadets de la France Libre était présente.

On peut trouver sur YouTube des images de la deuxième DB en 1944 et la ville de Strasbourg a créé un film pour ce 75e anniversaire

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.