8 mai 45 : il y a 75 ans, la paix enfin retrouvée!

Mais le prix est élevé et le début d’année  de l’année 1945 aura vu encore tomber 9 cadets durant les derniers combats

D’abord en Alsace durant le mois de Janvier. La 1ère DFL qui dans l’ordre de bataille de la première armée ne s’appelle plus DFL mais 1ère DMI, appellation que les Français libres ignorent superbement va être durement éprouvée lors des combats pour la reprise de Colmar.

Cinq cadets vont tomber durant ces combats :

  • 25 janvier, Marcel-Henri Fafa (CS)près de Colmar,
  • 26 Janvier Reynold Lefebvre (FT) près de Colmar,
  • 27 janvier Jérôme Saint-Denis (18J) à Wittenheim
  • 29 janvier Alain Taburet (BH) près de Colmar
  • 30 janvier Marcel Ligavant (BH) également près de Colmar  à JebsHeim

D’autres cadets vont tomber en Hollande. Parachutistes lancés en territoire occupé pour saboter les communications allemandes, ils prenaient des risques importants comme en témoignent les citations qu’ils ont reçues. Deux d’entre eux vont tomber durant les derniers combats de 1945

  • 12 février Burguière en Hollande, noyé en revenant d’une mission de sabotage derrière les lignes ennemies
  • Le 8 avril Georges Taylor En Hollande

Enfin, En France, les derniers combats se déroulent à la frontière italienne. Menés contre un ennemi solidement retranché, ils vont encore coûter la vie à deux cadets:

  • Le 10 Avril Jacques Duchêne (L) dans le Massif de l’Authion
  • Le 21 Avril Jean Fèvre (L)  à La Pierra

Georges Taylor et Jean Fèvre vont être fait Compagnons de la Libération

Ce contenu a été publié dans action, Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.